Courses insolites

Courses insolites
Le 11/06/2015 par CJ

On comprend que vous ayez envie d’un sport qui vous motive, qui vous amuse, qui vous transporte ! Le spinning est pour vous rien de plus qu’une banale balade à vélo ? La natation n’a plus aucun secret pour vous ? Vous connaissez toutes les chorégraphies de zumba grâce à votre collection de DVD officiels ? En un mot, plus rien ne vous étonne et ne parvient à égayer vos séances de cardio que vous pouvez effectuer chez vous ou dans les clubs. Alors on vous propose de passer au niveau supérieur : la compétition, et en plus, pas classique !

Ces types de course ont l’avantage d’assurer une ambiance décalée et forcément amusante, souvent déguisée. C’est l’occasion de passer des moments inoubliables entre amis, si vous arrivez à motiver votre entourage !

 

Courses salissantes

Parce que d’abord, quand on court, ce n’est pas pour être joli(e), tant qu’à faire, autant se rendre tellement sale que même la meilleure des lessives ne viendra pas à bout de vos taches en un seul lavage. Il existe pour cela deux types de courses : dans la boue ou la colorée.

Les Mud Days se font désormais un peu partout en France, il s’agit d’un parcours d’environ 10 km (il en existe où l’on peut s’arrêter à 5) boueux à souhait. En général on commence par une immense flaque histoire de se mettre dans le ton – marron s’entend - puis l’on court les quelques kilomètres avec des obstacles, par exemple il faudra passer sous un treillis de façon à ramper… dans la boue évidemment !

Les Color Runs commencent à se faire connaître en France aussi. Ce sont de petites courses, 5 km seulement, au cours desquelles on vous saupoudre de fécule de maïs colorée (histoire de rester naturel et biodégradable). Chaque kilomètre a sa couleur, vous finissez normalement en version pop art de vous-même. Là encore, il s’agit plus de s’amuser que de finir le premier et à l’arrivée, ça se passe en musique avec un DJ.

 

Manger et boire en courant

Et pourquoi pas ? Il faut bien récupérer ce qu’on dépense ! La Ronde des Collines Niçoises se déroule début mai depuis 19 ans. Le parcours à travers les collines de l’ouest de Nice, de 17,25 km cette année, est ponctué d’étapes gourmandes, les ravitaillements de nourriture et de boisson, à savoir du vin. Eh oui, les collines du Crémat et de Saint-Antoine de la Ginestière sont des domaines vignerons, il est donc tout à fait logique de s’en jeter un petit derrière le coude au Château de Crémat, de Saint Roman de Bellet et des Coteaux de Bellet.

Le Marathon du Médoc c’est un peu la même chose, en 42 km ! 22 points de ravitaillement exclusivement eonologique, où l’on déguste des grands crus du Médoc, et 55 points d’animations et dégustations de nourriture. Comme on peut s’en douter, on ne vous sert pas des verres classiques à chaque pause, personne ne franchirait la ligne d’arrivée avec un tel taux d’alcool, mais même avec ces petites doses, on parie que l’ambiance est plus que guillerette après ce grand tour dans les vignobles.

 

Les courses extrêmes

Une course sans fin, forcément, ça oblige à se dépasser, surtout quand on sait que chaque kilomètre parcouru se convertit en don pour l’éducation et la santé des enfants défavorisés. C'est la No finish line, depuis 16 ans à Monaco, ou désormais aussi à Paris puisque Siemens l’a organisé cette année en mai. Cela a duré 4 jours, 24 heures sur 24.

Et pour finir, la course Frappadingue. 12 km de parcours à obstacles (20 à 40 selon le lieu) où l’on vient, une fois encore, déguisé et où le but ultime est surtout d’arriver à la fin, quelque soit le temps mis. Il en existe un peu partout en France, en ville, en montagne, en plaine. La prochaine, c’est ce dimanche, à Toulouse.

 

 

Découvrez d'autres activités Cardio amusantes

 

 

Rappel immédiat