Quand reprendre le sport après un accouchement ?

Quand reprendre le sport après un accouchement ?
Le 02/05/2016 par Chris

Qu’elles soient adeptes du sport ou pas, les femmes ressentent souvent le besoin d’avoir une activité physique pendant leur grossesse ou après l'accouchement. Chez Ownsport, on le comprend et on vous encourage sur cette voie. L’idéal serait d’ailleurs de vous tourner vers un coach sportif, disponible uniquement pour vous et à l’écoute de vos sensations.

 

Chaque femme est différente et requiert plus ou moins de temps pour se sentir bien dans ses baskets à nouveau. Généralement, les médecins conseillent d’attendre votre visite post-natale, cinq à six semaines après l’accouchement, avant de songer à faire du sport.

 

Votre santé est en jeu et il ne faut rien prendre à la légère. Vous allez voir que les lésions que vous pouvez subir sont subtiles, pernicieuses et parfois vraiment incommodantes.

 

 

Le périnée en priorité

Pour commencer, ayez à l’esprit que la première étape sera la rééducation de votre périnée. Ce muscle, situé entre le vagin et l’anus, a pour rôle de soutenir les organes. Et le souci, c’est qu’il va falloir vous concentrer exclusivement sur lui car aucun sport ne fait travailler précisément cette zone.

 

C’est un muscle interne qui subit les mouvements mais n’y participe pas. Il faudra donc vous octroyer une dizaine de séances auprès d’une sage-femme ou d’un kinésithérapeute afin de tonifier à nouveau la sphère abdomino-pelvienne. Cela commence généralement deux mois après l’accouchement, et il faut bien compter un mois de travail pour retrouver un périnée normal et éviter d’éventuelles fuites urinaires, fécales ou encore un prolapsus (une descente d’organes).

 

Lorsque vous remonterez en selle, soyez attentive aux signaux que vous envoie votre corps. D’éventuelles douleurs et fuites urinaires sont peut-être le signe qu’il mérite un peu plus de repos qu’escompté. De manière générale, allez-y doucement et soyez patiente car les ligaments de votre tronc mettront environ cinq à six mois à retrouver leur forme habituelle.

 

À l’attention de celles qui n’ont pas encore enfanté : notez que plus on est sportive avant la grossesse, plus vite et mieux on s’en remet !

 

 

Les sports doux à privilégier

Après avoir demandé l’avis d’un médecin, orientez-vous vers le yoga, la natation, la musculation au sol ou encore la marche. Évitez les sports où l’on court, tels que le tennis ou le volley-ball, et les sports de combat, évidemment. Il s’agit davantage de dérouiller les articulations et de réveiller les muscles que de traumatiser à nouveau un corps fragilisé.

 

Si le coach vient chez vous, ce sera idéal car vous pourrez garder un œil sur votre nouveau-né. Choisissez une pièce dans laquelle vous vous sentez à l’aise, couvrez le sol d’un tapis de fitness accompagné d’une serviette de plage ou de toilette, pour plus de confort. Vous n’avez plus qu’à commencez vos exercices, sous l’œil avisé du professionnel.

 

Privilégiez le travail des muscles du dos et des abdominaux pour renforcer votre musculature posturale ainsi que votre équilibre, chamboulés par la place que prenait l’enfant dans votre ventre. Celles qui ont l’habitude de pratiquer des exercices de fitness et en connaissent les positions peuvent se lancer seules, mais doucement. En revanche, celles qui souhaitent les découvrir pour perdre leur petit ventre doivent absolument passer par un coach, sous peine de se faire mal inutilement.

 

Enfin, très en vogue et très efficace : le Pilates post-natal. L’objectif est de muscler en profondeur et en douceur. Tout à fait ce que l’on recherche ! Avec ce genre d’exercices, vous redonnerez du tonus à votre périnée, vous vous offrirez toutes les chances de retrouver un ventre plat et vous activerez votre circulation sanguine. Le tout, en apprenant à respirer et en vous relaxant.

 

Crédit photo : https://www.flickr.com/photos/heraldpost/

Rappel immédiat