Le sport en couple : LE bon plan à deux !

http://bit.ly/296yHPB
http://bit.ly/296yHPB

Une étude américaine vient de dévoiler des résultats intéressants pour les personnes qui font du sport en couple : vous êtes de meilleurs pratiquants sportifs que les célibataires ! On vous détaille ces données dans la série des articles inclassables.

Continuer la lecture de « Le sport en couple : LE bon plan à deux ! »

Les avantages de faire du sport avec une GoPro

L’été touche à sa fin, on rentre tout doucement de vacances et il est temps de trier ses photos prises sur la plage ou en randonnée sur la montagne. Sauf qu’en vous replongeant dans vos photos, vous vous rendez compte que les photos prises sur le smartphone, ça laisse souvent à désirer ? Pour l’année prochaine (ou pour tout de suite), pensez à une caméra sportive pour capter les meilleurs moments de vos séances de sport en pleine nature ou en ville. Revoir ses exploits rend les sessions de vélo ou de cardio plus fun et cela vous motive à recommencer.

photo gopro homme escalade

Se motiver à faire du sport

Pas facile de trouver la motivation de faire du sport, et pourtant, à la rentrée il faut bien s’y remettre ! Une solution pour que la reprise soit moins difficile, c’est de se dépenser pendant l’été. En plus, c’est l’occasion de faire des sports qui changent du quotidien !

Sur Internet, on voit beaucoup de vidéos de personnes qui filment avec une caméra embarquée en faisant des sports aussi variés que le ski, le skate ou même la plongée. Ils filment les paysages qu’ils voient en se dépensant, et le résultant est souvent époustouflant. Le sport, c’est aussi l’occasion de renouer avec la nature, et avec une caméra embarquée on peut même filmer les poissons lors de sa séance de plongée sous-marine. Si c’est pas motivant, ça !

On peut ensuite faire un montage des meilleurs moments passés, pour partager l’expérience avec ses proches ou même les internautes sur Youtube. Vous allez sauter en parachute pour votre anniversaire ? Il faut absolument embarquer une caméra sportive avec vous pour en garder un précieux souvenir pour toujours !

Un homme se filme avec une gopro sous l'eau

Concrètement, on fait comment ?

Les caméras embarquées peuvent être tenues à la main, mais ça donne souvent des images instables. On peut stabiliser les prises avec Steadycam, un stabilisateur de prises de vues, mais sinon, le meilleur moyen de faire du sport avec une GoPro est encore d’avoir recours au harnais qui s’attache autour de la poitrine ou sur la tête grâce à un bandeau. On peut même fixer la caméra sur un VTT, si on veut quasiment oublier sa présence, ou sur son casque. Parfait pour faire de l’escalade !

Si on veut se filmer soi-même en train de faire du sport, on vous conseille d’acheter une perche à selfies. Il faut le dire, une perche pour les selfies, c’est mieux pour se filmer quand on est tout seul, sinon on se retrouve souvent avec des vues des narines et du (double) menton. Une selfie stick permet non seulement d’avoir un angle plus flatteur, mais aussi de voir les beaux paysages qui vous entourent !

Un homme se filme avec une gopro au ski

La précision des caméras sportives

Vous vous doutez que les caméras de ce type sont conçues pour résister aux chocs, aller sous l’eau ou sinon en altitude… Mais est-ce que vous saviez que la qualité des vidéos permet souvent de simplement mettre « pause » sur une vidéo pour avoir une photo haute définition ? C’est une fonctionnalité plus qu’appréciable, surtout si on est en montagne et qu’on ne peut s’arrêter sur une piste noire pour prendre une photo, ou si on ne veut pas enlever ses gants toutes les 2 minutes pour manipuler l’appareil alors qu’il fait 0 degrés.

Gopro, le meilleur de la caméra embarquée, a un angle de vue de 170 degrés, et chez Ownsport, on l’adore pour les concours de skate. On peut faire des ralentis qui permettent de voir les détails des mouvements effectués par les skateurs. Et vous, vous avez l’habitude de faire des vidéos de vos séances de sport en plein air ? Si c’est le cas, n’hésitez pas à nous les partager sur la page Facebook d’Ownsport !

Découvrez d’autres activités Cardio amusantes

Femme enceinte et sport : une grossesse sereine en prenant un coach privé

L’activité physique pendant la grossesse n’est pas seulement permise, elle est conseillée ! Avec un coach sportif femme enceinte, faites du sport en toute sécurité pour vous et votre bébé. Diverses pratiques s’offrent à vous comme la gym douce qui sera un allié de choix. Lisez le guide pour savoir comment faire du sport pendant et après la grossesse sans risque.

Le sport pendant la grossesse

Sport et grossesse

Les recommandations pour les futures mamans

Avec un peu de bon sens et quelques règles à respecter, vous pouvez garder la forme et bien vivre votre grossesse. L’essentiel est de vous sentir bien dans votre corps. Un coach sportif femme enceinte peut vous aider dans votre démarche.

Tout d’abord, l’avis médical (médecin, gynécologue, …) est primordial avant de commencer toute activité physique lors de votre grossesse. Ainsi, ils vous préviendront s’il y a le moindre problème grâce à un suivi personnel. Mais rassurez-vous, dans la majorité des cas, l’activité sportive est recommandée.

Par conséquent, 30 minutes d’activité physique par jour, avec des séances cardio et du renforcement musculaire sont conseillés. 3 à 4 séances cardio peuvent être effectuées par semaine et 2 à 3 en ce qui concerne le renforcement musculaire. Dans tous les cas, l’entrainement devra toujours commencer par un échauffement et finir par de légers étirements.

Bien-évidemment, le temps d’effort pourra varier entre 15 et 45 minutes en fonction de votre niveau sportif. Mais à partir du 3ème trimestre de grossesse, 30 minutes (bien réparties dans la journée) est la limite à ne pas dépasser. Pensez toujours à bien vous hydrater tout au long de la séance et prévoyez un en-cas pour reprendre des forces lors d’une pause.

Surtout, ne vous imposez pas de performances ou d’objectifs à atteindre. Allez à votre rythme. Sachez ralentir et prendre le temps de souffler. De plus, si vous êtes fatiguées ou si vous avez la moindre douleur anormale, stoppez l’activité !

Sport femme enceinte en extérieur

Les bienfaits de l’activité physique pour la femme enceinte

Ils sont multiples et vous permettent de :

  • limiter la prise de poids excessive ;
  • conserver une certaine tonicité et masse musculaire ;
  • réduire les nausées et soulager les maux d’estomac ;
  • réduire les crampes aux jambes ;
  • améliorer la qualité de votre sommeil puisque vous vous sentirez plus détendue. Les exercices de détente rendent possible le contrôle de la respiration et augmente l’oxygénation du fœtus ;
  • réduire le risque de diabète gestationnel et d’hypertension ;
  • faciliter la rééducation du périnée post-partum ;
  • avoir une croissance du bébé optimale.

se lancer dans le sport pendant la grossesse

Un coach sportif pour les femmes enceintes : choisir les bons exercices !

Quels types d’exercices réaliser ?

De nombreuses activités sportives s’ouvrent à vous pour continuer à faire du sport pendant la grossesse. Ainsi, vous pouvez faire de la marche à pied, du yoga, de la gym douce, de l’aquagym, de la natation et bien d’autres encore avec ou sans coach sportif femme enceinte.

Cependant, il existe tout de même des sports à éviter. En effet, dispensez-vous de tous les sports de combat, les sports extrêmes et toutes activités où les risques de chutes ou de chocs sont possibles. Puis, évitez  la pratique où il y a des risques d’accidents (escalade, randonnée en haute montagne, plongée sous-marine, spéléologie).

De plus, si vous n’étiez pas sportive avant d’être enceinte, mais que vous tenez à être en forme pour votre bébé et vous-même, il est plutôt recommandé de se cantonner à des sports doux. En effet, la remise en forme passe déjà par la marche à pied.

De plus, le choix de la natation comme sport pendant la grossesse apporte beaucoup d’avantages, surtout en fin de grossesse où le poids en plus peut fatiguer. En tête de file des sports-détente, le yoga est bien-sûr tout à fait praticable, ne faites tout simplement pas un geste s’il vous semble trop difficile.

L’intensité de la séance

Pratiquer une activité pendant la grossesse demande quelques précautions. Nous avons vu précédemment que la répartition de l’activité physique a une durée de 30 minutes environ par jour. Cependant, vous ne devez pas dépasser une intensité modérée durant la pratique. Plusieurs indicateurs peuvent vous aider.

La fréquence cardiaque peut vous indiquer l’intensité de l’effort en ne dépassant pas 140 à 150 pulsations par minutes pendant l’effort. Puis, vous avez aussi l’échelle de Borg où la limite se situe à 13 environ. Pour finir, la parole est un indicateur. Vous devez être capable de mener une conversation normale sans être essoufflé.

Reprendre le sport post-grossesse

Quand ?

Vous venez d’accoucher ? Profitez du moment ! Les premiers jours qui suivent la grossesse, vous ne pouvez de toute façon pas faire de sport, c’est formellement contre-indiqué puisque votre corps doit se remettre et vous allez subir des flux d’hormones inhabituels ! Le seul sport possible à cette période est la marche, c’est l’occasion de prendre l’air.

Une fois remis de l’effort qu’engendre les 9 mois de grossesse et l’accouchement, il est possible de reprendre l’activité physique/sportive. Cependant, elle doit être amenée progressivement et avec une faible intensité. Ainsi, les premiers exercices visent à un renforcement musculaire de tout le corps, notamment du périnée ou plus généralement du plancher pelvien.

En effet, la rééducation périnéale est importante après l’accouchement. Le suivi médical est nécessaire (médecin, kinésithérapeute, sage-femme, …) pour ne pas avoir de complications dans le futur. Ainsi, vous éviterez d’éventuelles fuites urinaires, fécales ou encore un prolapsus (une descente d’organes).

Quelles activités ?

Il est préférable de commencer par des activités douces et d’éviter les sports nommés ci-dessus lors de la grossesse. Mais dans tous les cas, le plus important est d’y aller progressivement et de ne pas vous fatiguer. L’intérêt de faire du sport après accouchement est de reprendre des forces et se remuscler, et non de se mettre la pression pour retrouver une taille de guêpe.

Une activité très en vogue et très efficace en ce moment est le Pilates post-natal. L’objectif est de muscler en profondeur et en douceur. Tout à fait ce que l’on recherche ! Avec ce genre d’exercices, vous redonnerez du tonus à votre périnée, vous vous offrirez toutes les chances de retrouver un ventre plat et vous activerez votre circulation sanguine. Le tout, en apprenant à respirer et en vous relaxant.

Du sur-mesure avec un coach sportif femme enceinte

Les femmes ressentent souvent le besoin d’avoir une activité physique pendant leur grossesse ou après l’accouchement. Chez Ownsport, on le comprend et on vous encourage sur cette voie. L’idéal serait d’ailleurs de vous tourner vers un coach sportif femme enceinte, disponible pour vous et à l’écoute de vos sensations.

À l’attention de celles qui n’ont pas encore enfanté : notez que plus on est sportive avant la grossesse, plus vite et mieux on s’en remet ! Le sport avant la grossesse est important puisqu’il permet au corps de la femme d’être plus résistant et en meilleure forme. Donc n’hésitez pas à tester une séance avec l’un de nos coachs.

Un échantillon de nos coachs spécialisés en Gym pour femme enceinte

Découvrez d’autres gymnastiques douces

  • Le Yoga enseigné par un professeur : une discipline qui mérite sa célébrité
  • Un Stretching avec un coach sportif pour entretenir son capital corporel
  • Gym posturale, pour se tenir et sentir mieux
  • Yogalates, le meilleur du Yoga et du Pilates
  • Gym suédoise, la gym sympa entre copines
  • Méthodes alternatives (Sophrologie, Feldenkrais, Alexander)
  • Le Pilates : ne soyez plus mal dans votre corps grâce à un coach particulier

Pour approfondir vos connaissances sur les bénéfices et les limites du sport pendant la grossesse, lisez cette étude très complète du ministère des sports français.

Faire du sport toute l’année pour garder la forme !

faire du sport en groupe
http://bit.ly/2a7IWHl

Les sportifs prennent rarement des vacances au niveau de leur pratique, et pour cause ! Les avantages à faire du sport vont bien au-delà de la simple amélioration physique. Il y a une vrai plus value santé. Avec l’aide d’un coach sportif à domicile Ownsport, vous aller vivre, boire, manger, rêver « sport » !

On vous le dit depuis tout petit, il faut pratiquer un sport pour être en bonne santé. Mais sur quels points exactement la pratique sportive améliore votre vie ?

Continuer la lecture de « Faire du sport toute l’année pour garder la forme ! »

Régime miracle, la diète parfaite existe-t-elle vraiment ?

On ne le dira jamais assez, l’alimentation compte autant que les exercices que vous effectuez pour atteindre votre objectif, qu’il s’agisse de minceur ou de forme. C’est pourquoi Ownsport, vous parle du régime minceur miracle et certaines cures dont on entend beaucoup parler. Tous ne vous veulent pas toujours que du bien, mais d’autres ont leurs mérites… C’est parti pour un tour d’horizon des options les plus couramment présentées dans les magazines !

Le régime à la soupe de chou

Régime à base de choux

Le régime à la soupe au chou consiste à manger chaque jour à chaque repas pendant sept jours de la soupe de légumes, avec certains autres aliments, différents chaque jour. La soupe elle-même est variée, et la recette de base peut être agrémentée des aromates de votre choix, mais il faut bannir toute matière grasse. Il y faut du chou, des tomates, du poivron, des carottes, du céleri, de l’ail, de l’oignon, du persil.

Le premier jour on mange des fruits. Le deuxième on ajoute d’autres légumes (cuisinés sans huile ou beurre). Le troisième des fruits et des légumes. La quatrième journée, trois bananes et du lait écrémé. La cinquième du bœuf et des tomates. La sixième du bœuf ou du poulet ou du veau et des légumes. Le dernier jour on mange du riz complet, du jus de fruit pur jus et des légumes. On appelle cette cure un régime miracle car il permet de perdre beaucoup de poids en peu de temps.

Soupe de légume

Il a l’air équilibré comme ça, parce qu’il fait manger plein de légumes et de fruits. Mais le régime soupe au chou est une diète très pauvre en calories, associée à une dissociation des aliments. Donc vous n’ingérez pas tous les jours les nutriments qu’il vous faut.

Certes la variété d’une alimentation peut s’étaler sur plusieurs journées. Mais dans cet exemple-ci, il se passe six jours où l’on n’avale pas un féculent. C’est tout de même la base de l’apport énergétique ! C’est typiquement le régime qui vous fera perdre du poids par privation et pendant lequel vous serez très fatigué. Vous reprendrez le poids perdu illico après !

Le régime hyperprotéiné

Un régime hyperprotéiné consiste à se nourrir quasiment exclusivement de protéines. On éradique presque les glucides (féculents comme sucres rapides) et les lipides. On se focalise sur la viande, les œufs, le poisson, etc. Ce « régime miracle » a du moins l’air d’être plutôt facile à suivre, si on aime les protéines en grandes quantités !

Mais vous constatez immédiatement qu’un tel régime ne peut pas être une alimentation à l’année, tant les carences surviennent rapidement. Cela doit s’organiser sur de courtes périodes afin de ne pas priver l’organisme de nutriments indispensables.

Des oeufs

À l’origine, manger plus de protéines qu’autre chose permet de développer sa masse musculaire, mais en considérant le fait que l’on continue à se nourrir un minimum de lipides et glucides et de façon normale de vitamines et minéraux, tout cela étant utile au cocktail dont le corps a besoin pour fabriquer des muscles sains.

Par la suite, l’intérêt pour les personnes qui cherchent à maigrir s’est révélé. Car, c’est pour cela que ce régime est devenu si plébiscité, cela fait maigrir. Entre les lipides, glucides et protides, les calories apportées par gramme sont de 9-4-4. Mais même si un gramme de glucides apporte autant de calories qu’un gramme de protides, ces dernières sont assimilées différemment par le corps. Elles sont utilisées plus rapidement pour fabriquer du muscle au quotidien. Donc elles sont moins stockées dans la masse adipeuse, ce qui est souvent le cas des glucides.

Il est donc indiqué de suivre une cure hyperprotéinée pour perdre un peu de poids. Car qui dit cure rapide, dit pas de perte exceptionnelle. Le profil idéal pour ce régime miracle serait quelqu’un qui a fait un peu trop d’excès pendant les fêtes de fin d’année ! L’autre profil parfait est celui du sportif qui cherche à gagner en masse sèche. Il privilégie les apports protidiques et limite les lipides pour des muscles saillants.

Du jus de carotte et des végétaux

Le juicing ou régime de jus : un régime miracle à la mode

Le « régime miracle » qui fait fureur dernièrement, avec le succès des smoothies maison ! Cette cure a la particularité de vous faire renoncer aux aliments solides pendant quelques jours. Le juicing, un des régimes miracle dits « liquides ». Le juicing consiste à ne se nourrir que de jus, de fruits et légumes principalement, pendant une durée allant de trois jours à deux semaines (en savoir plus).

Suivant la tendance de la détoxification par l’alimentation, cette cure annonce un système digestif plus au calme. Il n’a plus à traiter les aliments solides et complexes qui constituent une alimentation normale. En choisissant les aliments dépuratifs, vous allez assainir votre organisme, donc mincir. À vous les jus de radis diurétique, de persil vitaminé et de goji antioxydant ! Des marques vous proposent aujourd’hui de vous livrer chaque matin vos jus de la journée, bio et frais. Ainsi vous n’avez pas à passer derrière le blender.

le regime miracle a base de jus frais

Côté pour on peut noter la variété nutritionnelle de la cure. Vous pouvez mettre absolument tous les fruits et légumes de la nature, avec dans certains cas des laits végétaux et même des yaourts. L’apport en vitamines, minéraux et glucides est certain, en lipides c’est limité mais c’est le but recherché, en protides il faut penser à inclure des sources végétales riches en protéines.

Un point commun ressort de tous les témoignages de personnes qui s’y sont mises, le juicing donne faim. Dès la première journée et malgré toute la volonté possible, la sensation de faim se fait très vite ressentir. Car, en effet, l’estomac a l’habitude d’une nourriture plus complexe donc il se charge de votre premier jus comme d’un verre d’eau ! Autant vous dire que les premiers jours sont difficiles. Ensuite, le passage devant n’importe quel restaurant ou boulangerie devient cruel. Et puis, en hiver, tous ces jus ne réchauffent pas !
Vous l’aurez compris : il n’existe pas de régime miracle qui convienne à tout le monde car les objectifs sont différents en démarrant une cure de jus ou un régime hyperprotéiné. Dans tous les cas, attention à prendre soin de vous et à vous faire suivre par un médecin en cas de grosse perte ou prise de poids !

Pour un programme sportif avec des conseils nutritionnels adaptés, n’hésitez pas à contacter un de nos coachs sportifs !

Tester 1h à 19€ 😍

Autres articles sur les régimes minceur

Le voguing : un mouvement de danse qui revient à la mode !

Vous ne connaissez pas le Voguing ? Il s’agit d’un mouvement de danse qui a vu le jour dans les années 1970-80 aux Etats-Unis, plus précisément à New York. En effet, la communauté gay et transgenre noire et latino a développé ce sport si particulier lors de soirées où des danseurs entraient en compétition pour montrer leurs plus beaux pas de danse alliant danse classique, jazz et danse moderne. Un beau mélange qui leur a réussi ! Voyons de plus près de quoi il s’agit…

Groupe de femme qui danse le voguing

Un mouvement culturel qui a décollé

Le mouvement du voguing s’est fait connaître par le plus grand nombre grâce à la chanson Vogue de Madonna, sortie en 1990. Le clip de cette chanson rend hommage à cette danse qui, au départ, imite les poses exagérées que l’on voit dans les photos de magazines de mode comme Vogue. On y découvre donc des postures assez figées que l’on maintient avec des abdos et des cuisses en acier !

Les mots d’ordre de cette danse ? L’agressivité et la confiance en soi ! Les premiers adeptes de ces pas étaient souvent peu acceptés par la culture dominante, donc le Voguing était une façon de se sentir à l’aise avec soi-même et ceux qui nous regardaient. On y retrouve peut-être également une petite touche de dérision vis-à-vis des grands magazines qui montraient souvent les mêmes types de morphologies sur leurs couvertures.

Aujourd’hui, cette danse très sportive revient à la mode, certainement due à une certaine nostalgie pour les années 1980 et 1990 qui s’accompagne de questionnements sur le genre qui reviennent sur le tapis depuis quelques années.

Le voguing, une danse qui fait transpirer

Femme faisant du voguing

Ne vous imaginez pas qu’il vous suffira de faire quelques poses devant un objectif pour être un adepte du voguing ! Il vous faudra maîtriser des mouvements issus de la danse classique, du jazz et de la danse moderne : préparez-vous à un entraînement cardio intense ! Les adeptes du voguing imitent des mouvements très féminins, en exagérant volontairement les pas, que l’on soit femme ou homme.

Il faudra être rapide, élégant et très fluide dans ses gestes : on fait des coups de pied bien hauts, et on garde la jambe en l’air pendant quelques secondes en serrant à fond les abdominaux et en gardant la jambe bien droite. Il faudra effectivement avoir une grande force dans les jambes pour faire un autre pas incontournable : le « dip » ! Pour ce faire, on s’approche rapidement du sol en se maintenant sur un seul pied, voire même uniquement sur l’avant du pied. On se relève ensuite très vite – sans perdre l’équilibre – pour montrer toute la puissance que l’on a dans les jambes et les abdos, ainsi qu’un équilibre hors pair.

On n’oublie surtout pas ses mains : il faut les tenir avec beaucoup d’élégance, parfois en « cassant » volontairement le poignet et en encadrant son visage avec les doigts comme pour imiter le carré de l’objectif qui fait un zoom sur le visage qu’on se prépare à photographier. Pas sûr que cette partie fasse brûler beaucoup de calories, mais cela fait partie de l’esthétique indéniable de cette danse. Ce genre de pas extravagants permet d’attirer le regard et se montrer sous son meilleur jour tout en étant fier de son apparence, qu’elle plaise ou non aux autres !

Un esprit de compétition marqué

Dans les années 1970-80, le voguing comportait un esprit de compétition assez poussé car on dansait souvent face à quelqu’un en cherchant à limiter l’espace qui lui était dédié pour qu’il ne puisse continuer à effectuer correctement les mouvements prévus. Mais aujourd’hui, vous pouvez tout à fait assister à des cours de danse collectifs où l’on ne vous obligera pas à défier qui que ce soit à un battle. Chez Ownsport, on espère que vous tenterez le coup : c’est un sport très ludique qui permet de se dépenser sans y penser. Une belle découverte sportive en perspective !

Voici, pour terminer, une vidéo pour vous inspirer !

Tester 1h à 19€ 😍

D’autres danses sympas

La raw food : la passion du cru !

la raw food, des aliments bruts
 

La Raw Food est une alimentation alternative qui ne constitue pas forcément un régime minceur en soi. Il s’agit plutôt d’un mode d’alimentation privilégiant les qualités nutritionnelles des aliments. On vous en dit plus !

Manger cru, ou « crudivorisme »

Le crudivorisme (en savoir plus) s’établit sur des recherches scientifiques qui tendent à prouver qu’il y a plus d’intérêt à manger cru que cuit. En effet, de nombreux nutriments sont altérés voire détruits dès 42°C. Les enzymes sont partiellement abîmées, alors qu’elles permettent de nombreuses actions utiles au métabolisme. On peut y opposer que la cuisson facilite de façon quasiment intégrale la digestion. Toujours est-il que de nombreux adeptes de la raw food trouvent donc leur bonheur dans le cru, dans le peu cuit et dans le brut. Le mot d’ordre est de retrouver une nourriture saine, voire instinctive en écartant ce qui ne satisfait pas vos sens, et de retrouver ainsi le goût vrai des aliments non industriels.

Précisons que la raw food ne prône pas uniquement de manger cru et froid. Il est possible d’adopter un mode de cuisson de maximum 42°C. Cela n’aurait pas pour effet de détruire les bons nutriments mais favoriserais la digestion et éliminerais une partie des germes qui peuvent se trouver dans les produits animaux. À ce propos, la raw food n’est pas spécifiquement un régime végétarien. Bien que cette option reste possible et préférée, il n’est pas interdit de manger de la viande et du poisson (et il vaut mieux ce dernier).

le carpaccio, plat issu de la raw food

La raw food, cela se passe comment ?

De nombreuses règles régissent cependant ce mode d’alimentation. Il ne se limite pas au fait de croquer une pomme et une carotte par repas. Il s’agit d’éviter les problèmes de digestion en faisant attention à l’ordre d’ingestion (le melon en début de repas ne bouleversera pas vos intestins).

Cuisson

Si raw signifie cru, les adeptes s’autorisent comme nous l’avons vu tout de même un minimum de chaleur. La cuisson raw food ne doit pas dépasser 42°C car au-delà les nutriments sont altérés. Cette cuisson douce suffit à rendre certains aliments plus digestes et toutes les préparations à base de pâtes y passent (pain, tarte, etc.).

Température

Cela découle du premier point, les crudivores ne mangent pas les aliments réfrigérés mais plutôt à température ambiante, y compris l’eau. Dans l’absolu, le réfrigérateur n’est pas recommandé pour les fruits et légumes. Ils sont bien meilleurs quand ils sont mangés rapidement après la cueillette. Cela évite de refroidir exagérément son corps et de dépenser trop d’énergie pour maintenir la température corporelle dans la norme.

Nouvelle cuisine

Si vous êtes séduit par la raw food, il va falloir changer vos installations dans la cuisine. Des sites spécialisés proposent tout l’attirail nécessaire, mais vous pouvez commencer avec un simple blender. Il vous fera des jus tout frais en deux temps trois mouvements. Pour aller plus loin, l’extracteur de jus permet de profiter des bienfaits de plus d’aliments. Le déshydrateur réduit la quantité d’eau dans les aliments sans rien perdre de leurs qualités nutritives (à essayer avec quasiment tous les fruits et légumes). Enfin, le cuit-vapeur, seul appareil de cuisson autorisé, au thermostat bloqué sur 42°C.

Le Green smoothie pour les adeptes de raw food

Brut

C’est l’autre sens du mot raw et cela signifie qu’en dehors des fruits et légumes (et produits animaux si vous en consommez) frais, les matières premières que vous mangez doivent être les plus naturelles possible, le moins manipulées. La plupart des magasins diététiques et bio proposent aujourd’hui des farines, sucres et autres bases alimentaires bruts. Vous pouvez ainsi faire vous-même vos préparations selon vos exigences ! Une bonne façon de prendre soin de vous tout en limitant votre impact sur l’environnement.

Pour un programme personnalisé afin de perdre du poids, contactez un de nos coachs sportifs !
Tester 1h à 19€ 😍

Autres articles sur les régimes minceur

Madonna et le pilates : une histoire d’amour qui dure !

Madonna et le pilates sur scene

Ah, Madonna et le pilates ! Même si on ne connaît pas bien la carrière de Madonna, il y a des chances pour que l’on sache qu’elle est adepte du pilates. En effet, c’est le secret mal gardé de sa forme physique incroyable à 50 ans passés ! Un coach sportif Ownsport vous en dit davantage… Il y a quelques bonnes idées d’exercices à piocher auprès de cette star qu’on ne présente plus !

Continuer la lecture de « Madonna et le pilates : une histoire d’amour qui dure ! »

Ventre plat ? Les exercices à réaliser avec un coach Ownsport

Prenez votre plus beau tapis de sol et en route pour votre objectif ventre plat. Avec une séance cardio à base de squat, de sauts et de renforcement de votre sangle abdominale à travers du gainage et du vacuum. En 30 jours, vous verrez les premiers résultats sur votre silhouette et une diminution de votre tour de taille. Plus de détails dans la suite de cet article tiré du dossier ventre plat !

Une femme muscle ses abdominaux pour avoir un ventre plat

Comment avoir un ventre plat ? En se musclant !

Nous voici donc tous dotés de groupes de muscles qui ensemble sont banalement dénommés les abdominaux. Ils sont pourtant très nombreux, les muscles sollicités pour aplatir le bidon, et accessoirement se tenir plus droit, avoir moins mal au dos, digérer mieux. Apprenez ces différentes couches :

Le carré des lombes : il tient, à l’arrière du corps, entre le haut des hanches et les côtes. Si vous ne le travaillez pas, vous allez souffrir du dos, pensant que ce sont les reins alors qu’il suffit de rétablir un équilibre entre l’avant et l’arrière.

Le transverse : comme son nom l’indique, il enveloppe tout le ventre, de la colonne au devant, et donc les organes plus profonds. Un peu de tonicité sur les transverses ne fera pas de mal à votre ventre et préviendra les « échappées » d’organes digestifs à travers les abdominaux, un souci qui vient avec l’âge et l’affaiblissement musculaire.

Le grand droit : il sert anatomiquement à se pencher en avant. C’est celui que tout le monde connait, et que tout le monde s’échine à travailler en vain. Il contient les six carrés de la fameuse tablette de chocolat (six packs chez les anglophones) et encore une longue partie qui descend vers le pubis. Et celle-ci, on l’oublie trop souvent, alors que l’on se demande comment avoir un ventre plat !

Les obliques : ils servent à se tourner, à se pencher sur les côtés, ils enveloppent tous les précédents. Les grands (sur les côtés vers les côtes) et petits (plus bas vers les hanches et plus profonds) sont les vrais responsables de l’apparence de votre ventre. En effet, à force de séances sur le haut du grand droit, vous avez oublié ces obliques qui sont défaillants. Remédiez à cela vous apportera un ventre plus plat mais aussi un maintien plus sûr.

Le vacuum : l’exercice roi pour un ventre plat

Pour un ventre plat, pensez surtout abdominaux profonds.

Le vacuum (en savoir plus) est l’exercice phare pour un ventre plat, permettant de solliciter le muscle transverse. Ce dernier permet d’assurer la contention des viscères, évitant ainsi les ventres gonflés et distendus.

Le principe est simple :

  • Placez-vous sur le dos, paumes de main au sol.
  • Inspirez grandement tout en rentrant votre nombril. Cherchez à enfoncer le plus fort possible votre nombril au sol.
  • Respirez calmement tout en maintenant votre nombril enfoncé durant 10 à 20sec.
  • Relâchez la pression quelques secondes puis repartez pour une nouvelle série.

Le gainage

Le gainage devra aussi faire partie de votre programme d’entraînement. Concernant les séries de gainage, pensez à les réaliser en statique (planche) mais aussi en dynamique (roulette à abdos). Pour plus d’informations lisez notre article consacré au gainage.

Enfin, voici un petit circuit de 48mn spécialement conçu pour vous à faire 5 à 6 jours par semaine pendant un mois. Si au bout d’un mois vous n’avez pas de résultats significatifs contactez nous pour que nous puissions vous coacher à domicile

Circuit training pour ventre plat
Tester 1h à 19€ 😍

A lire aussi pour obtenir un ventre plat

Comment avoir une belle peau ?

http://bit.ly/1snLuEO
http://bit.ly/1snLuEO

Il y a plusieurs raisons qui vous poussent à faire du sport avec un coach grâce à Ownsport. Être en forme, perdre du poids, se plaire plus… En tout cas, l’apparence n’est pas un détail et est essentielle à notre bien être. Nous dévoilons aujourd’hui à nos lectrices et lecteurs ce qu’il faut faire pour avoir une belle peau, de la tête aux pieds.

Boire, boire, boire

Des habitudes doivent être adoptées pour rendre votre épiderme lisse et éclatant. Certaines sont cosmétiques, c’est-à-dire que vous utilisez des produits pour l’embellir superficiellement. Nous verrons ce point plus en détails dans un second temps. Les cosmétiques servent à parfaire le résultat de l’action profonde, c’est-à-dire celle qui revient à manger et boire les bons produits. En fait, l’action la plus importante pour une belle peau, c’est l’hydratation !

C’est un conseil vieux comme le monde : il faut commencer par boire suffisamment d’eau pure chaque jour. C’est réellement le geste le plus utile que vous pourrez adopter pour votre peau (et tout votre organisme), car sans eau, les cellules ont plus de mal à se régénérer. Teint terne, imperfections et même les premières rides sont souvent la conséquence d’un manque d’hydratation. Les fruits et légumes représentent également une bonne source hydrique, il ne faut pas la négliger et même l’optimiser car ainsi vous apportez des nutriments à votre corps que l’eau ne contient pas.

Une étape détoxifiante s’avère parfois indispensable, pour éliminer les toxines de l’organisme et avoir une belle peau. Notez cependant que les produits détox ont pour effet d’expulser ces toxines, ainsi, au départ et pendant quelques jours, la peau du visage en particulier peut montrer encore plus d’imperfections. Rassurez-vous, après ce passage votre peau sera encore plus resplendissante car débarrassée de l’intérieur des impuretés !

Des soins pour les femmes

Sur un terrain bien préparé (une peau bien hydratée de l’intérieur) les cosmétiques viennent parfaire l’aspect lisse et la luminosité du teint. Le rituel de beauté est, à travers les âges et les continents, souvent semblable. Il s’agit de lisser le grain de peau et de la nourrir, éventuellement de cibler un effet en plus (cellulite, peau grasse, rides, cernes, etc.).

http://bit.ly/1VqPa3T
http://bit.ly/1VqPa3T

Exfoliation

Environ une fois par semaine, des pieds au visage, débarrassez-vous des cellules mortes à la surface de l’épiderme. Pour le corps nous vous recommandons l’usage d’un gant spécifique, à maille plus ou moins douce selon votre capacité à supporter le gommage. Le gant de crin ou le kessa sont réservés à celles qui ont la peau vraiment peu sensible ! Pour le visage et les réactives en général, il vaut mieux choisir un gel ou une crème gommante, qui auront pour effet de désincruster la peau tout en la préservant par la richesse de leurs composants.

Chouchoutage

Il y a plusieurs étapes quotidiennes à réaliser impérativement matin et soir si on veut avoir une belle peau : nettoyage doux, crème adaptée, massage appliqué. Le matin on se débarrasse de la pellicule de sueur et poussières nocturnes, le soir de celle de pollution. Après tout lavage, il faut restaurer le film hydrolipidique au risque de subir un contrecoup de sébum, donc on applique sa crème des pieds à la tête et pour que ça soit un moment de plaisir, découvrez des points d’acupression ou effectuez un léger massage, ça sera toujours ça de pris !

Passons aux spécificités cutanées masculines !

Une belle peau pour les hommes

L’homme a de nature une peau plus épaisse que celle des femmes, et les hormones mâles ont pour effet de faire pousser des poils plus drus, particulièrement sur le visage.

Pour les glabres

Vous préférez des joues vierges de tout poil ? Le rasage est alors une étape quotidienne et par conséquent, il faut veiller à apaiser votre peau tout aussi quotidiennement. Un gommage deux fois par semaine prévient les poils sous peau, de même que l’hydratation quotidienne, cela en plus de l’application d’un après-rasage. Ce dernier est indispensable car il empêche la prolifération des bactéries sur votre peau, laissées par un rasoir pas toujours impeccable et qui adorent se nicher dans les microcoupures. Choisissez-le selon la sensibilité de votre peau (avec ou sans alcool).

Pour les fashions

De nos jours, la mode est à la barbe, et bien fournie de plus est ! De nombreux magasins et sites internet naissent pour vous proposer des articles d’entretien de la barbe, du peigne à la kératine à l’huile qui fait briller (des idées de cadeaux de Noël à piocher). Et c’est aussi le retour en force des barbiers ! Rien de tel que les mains d’un(e) professionnel(le) pour tailler au millimètre votre pilosité faciale et avoir une belle peau toute douce. Ceci n’empêche pas de shampouiner chaque jour votre barbe, pour votre hygiène et celle de votre moitié, dont les joues resteront plus facilement lisses si elles ne sont pas agressées par une barbe sale et piquante !

Une belle peau sous la barbe
http://bit.ly/1Wu0VI4

Découvrez nos autres sujets bien-être

Charge glycémique, indice glycémique : on vous dit tout !

Dans la rubrique Nutrition, il est récurrent d’entendre parler du fameux indice glycémique (IG) souvent abordé de pair avec la charge glycémique. Pourtant, ces notions sont souvent méconnues du grand public. Votre agence de coachs sportifs Ownsport vous propose d’éclaircir le sujet !

Indice glycémique

Indice glycémique

Des découvertes scientifiques étonnantes

En 1981, Jenkins et Wolever, chercheurs à la faculté de nutrition et de métabolisme de Toronto, amènent une nouvelle notion qui est l’indice glycémique (ou index glycémique).

En effet, en étudiant les problèmes liés au diabète (pour en savoir plus), ces deux chercheurs élaborent une liste d’aliments que les personnes diabétiques peuvent manger sans risquer de malaise. La grande majorité des aliments contiennent des glucides, avec des quantités très variables, qui se retrouvent dans le sang suite à la digestion.

Ces glucides augmentent le taux de sucre sanguin (glycémie), ce qui provoque dans certains cas un malaise chez le diabétique. Pour les personnes saines, l’augmentation accrue de la glycémie induit un stockage des glucides mais aussi des lipides dans l’organisme. Ils établissent ainsi un indice de base, celui du pain blanc, puis calculent et classent de nombreux autres aliments en fonction de cet indice 100.

Ces deux chercheurs ont alors découvert que les notions de glucides simples (glucose fructose galactose) et glucides complexes (amidon, glycogène, …) ne suffisaient pas. C’est à dire que certains aliments à glucides complexes, que l’on considérait comme bons pour un diabétique, ne le sont pas en réalité car ils peuvent avoir un ig élevé.

Glucides simples et complexes : le concept dépassé

Ce concept ne fait référence qu’à la structure chimique des glucides. C’est à dire aux molécules. Ainsi, la notion de glucides simples (= sucres rapides) regroupe les monosaccharides et les disaccharides.

Les monosaccharides ne sont constitués que d’une seule molécule. Ils sont au nombre de trois : glucose fructose et galactose. A savoir que le fructose est le principal sucre des fruits.

Les disaccharides, formés de deux molécules, sont le saccharose, le lactose et le maltose.

  • Saccharose : glucose + fructose
  • Lactose : glucose + galactose
  • Maltose : glucose + glucose

Pour finir, les glucides complexes (= sucres lents) sont des polysaccharides, c’est à dire qu’ils possèdent plus de deux molécules. Pour exemple, nous retrouvons l’amidon qui est le sucre principal des pâtes, riz, …

Ainsi, pendant des années, nous pensions que l’absorption des glucides simples était rapide, provoquant un pic glycémique important. A l’inverse, les glucides complexes étaient absorbés progressivement sans provoquer de grand pic glycémique.

Définition actuelle

L’indice glycémique permet d’indiquer la capacité d’un aliment à augmenter la glycémie, c’est à dire le glucose dans le sang. De nos jours, l’index de base égal à 100 est le glucose. Les aliments sont classés en trois catégories selon leur index glycémique.

Un aliment qui possède un index glycémique faible correspond à des valeurs inférieures à 55. C’est le cas des légumes mais aussi de certains fruits frais par exemple. On retrouve de plus les oléagineux, les pâtes complètes ou encore le fromage blanc.

Puis, entre 55 et 70, l’index glycémique est dit moyen. Nous pouvons citer comme exemples le pain complet, le riz basmati et les figues sèches.

Au-dessus de 70, l’IG est fort. Cela correspond aux aliments raffinés, aux sucreries et bien d’autres. Voici des exemples : les sirops, les pommes de terre, le pain blanc. Plus l’aliment va avoir un index glycémique fort, plus il a la capacité à élever la glycémie.

Indice glycémique

L’indice glycémique, une notion qui concerne tout le monde

L’indice glycémique est ainsi une notion nutritionnelle qui peut aider beaucoup de personnes au quotidien, et pas seulement les diabétiques qui étaient les premiers concernés par les recherches de Jenkins et Wolever.

Les études ont mis en avant un point primordial : l’index glycémique influe directement sur la sensation de faim et sur les différents systèmes amenant à la prise alimentaire.

Le sucre attire le sucre !

Cette citation vous semble peut-être étrange et pourtant elle est réelle. La sensation de faim est déclenchée entre autres par une baisse de la glycémie de 10 à 12%. L’ingestion de glucides (=sucres) amène à une augmentation de la glycémie plus ou moins grande.

Si l’index glycémique est fort ou qu’il y a une grande quantité de glucides, cela provoque alors un pic glycémique qui a son tour provoque un pic d’insuline. L’insuline a un rôle de stockage du glucose sanguin dans les muscles et le foie sous forme de glycogène.

La glycémie va ainsi diminuer fortement amenant à une sensation de faim et donc à une nouvelle consommation de glucides. Voilà pourquoi le sucre attire le sucre !

Ainsi, le choix des aliments (et leur quantité) est important. Certains d’entre eux vont être rassasiants, et d’autres incitent à une nouvelle prise alimentaire. Dans ce dernier cas, le corps stocke en permanence les glucides. Mais pas seulement !

L’insuline favorise aussi le stockage des graisses. Alors, nous voyons la nécessité de comprendre cette notion pour gérer son poids corporel. Limiter les grands pics de glycémie va induire une baisse du stockage des glucides et des lipides. Cela favorise la perte de poids par exemple.

Indice glycemique

Chaque aliment a-t-il son indice glycémique associé ?

Chaque aliment est classé en index faible, moyen et fort, en fonction de la glycémie constatée quelques heures après l’absorption.

Par exemple, les pommes de terre au four ont un IG de 95. Cet aliment à ig fort, provoque un pic glycémique suivi d’une chute brutale, donc d’une faim, comme expliqué précédemment.

Il faut savoir qu’un même aliment n’aura pas le même indice s’il est cru ou cuit, et selon le mode de cuisson. La pomme de terre cuite à l’eau ou à la vapeur a un IG de 70.

Pour prendre l’exemple des féculents, une cuisson al dente permet d’avoir un index glycémique plus faible. D’autres paramètres influencent aussi sur l’IG comme la teneur en fibres et les autres macronutriments dans le bol alimentaire.

Indice glycémique

Choisir ses aliments en fonction de ses objectifs : exemple de la perte de poids

Maîtriser votre alimentation en fonction de cette notion peut faciliter la perte de poids. En effet, nous avons vu précédemment que les aliments à ig élevé favorisés le stockage des graisses.

Ainsi, lorsque vous voulez perdre du poids, privilégiez les aliments à indice glycémique moyen ou faible. De plus, ils vous permettront d’avoir une sensation de satiété prolongée et alors éviter les grignotages.

Vous pouvez tout à fait, avec cette méthode, manger de manière équilibrée et variée. Pensez aussi à ne pas consommer seul les aliments à ig élevé. C’est à dire que si, votre repas est composé aussi de lipides et de protéines, l’impact sur la glycémie sera moins important.

Pour finir sur l’indice glycémique, les personnes sensibles (diabétique, hyperinsulinémique) peuvent vivre beaucoup plus simplement grâce à la maîtrise de ce concept. En savoir plus ici.

Indice glycémique

Et la charge glycémique dans tout ça ?

Comprendre ce qu’est la charge glycémique permet d’aller encore un peu plus loin dans la gestion de son taux de glucose sanguin ! En effet, l’index glycémique permet à tout le monde, les personnes sensibles ou non à la variation du taux de sucre dans le sang, de choisir ses aliments en fonction de leur apport en glucides.

Ainsi, vous pouvez choisir de consommer des produits à index glycémique faible ou moyen pour tenir plus longtemps après le repas et éviter de prendre une collation dans l’après-midi, tout comme vous pouvez choisir de consommer un aliment à fort IG en prévision d’un effort ou d’une séance de sport (attention tout de même à l’hypoglycémie réactionnelle).

Là où la charge glycémique est intéressante, c’est qu’elle tient compte de la quantité de glucides contenue dans une portion d’aliment. Pour cela, la charge glycémique correspond au calcul suivant : (IG × quantité de glucides dans la portion d’aliment) /100. Ainsi, une portion de 200 grammes de pastèque, par exemple, n’aura pas le même effet sur la glycémie qu’une portion de 100 grammes du même aliment.

En contrôlant les quantités ingérées, des aliments à index glycémique élevé peuvent avoir une charge glycémique moyenne voir faible, ne provoquant pas un fort pic glycémique.

Pour des valeurs inférieures à 10, la charge glycémique est faible. En ce qui concerne les valeurs situées entre 11 et 19, la charge glycémique est moyenne, modérée. Pour finir, la charge glycémique élevée correspond aux valeurs supérieures ou égales à 20 (charge glycémique des principaux aliments glucidiques).

La notion de charge glycémique est ainsi plus précise que le seul indice glycémique. Le point important est de savoir qu’il n’y a pas d’aliment bon ou mauvais mais que la question se pose sur les quantités ingérées.

Pour commencer un coaching sportif et nutritionnel, n’hésitez pas à contacter un de nos coachs !

Tester 1h à 19€ 😍

Découvrez nos autres sujets nutrition

Comment se motiver à faire du sport ?

comment se motiver à faire du sport

Quand les beaux jours reviennent, l’envie de pouvoir afficher un corps musclé à la plage revient de pair ! Pour certains, la douceur des températures suffit pour donner envie de sauter dans un jogging et des baskets et faire quelques tours du quartier avant la tombée de la nuit, lorsqu’il fait agréablement frais. Mais pour d’autres, la motivation à faire du sport pour rester en forme se fait attendre ! Voici quelques conseils Motivation qui vont vous faciliter la tâche.

Continuer la lecture de « Comment se motiver à faire du sport ? »

Aqua fitness : l’entraînement cardio-vasculaire façon sirène !

L’aqua fitness : l’entraînement cardio-vasculaire façon sirène !

Vous avez cru que l’aquagym était seulement pour les petites mamies ? Détrompez-vous ! L’aqua fitness est une variante de ce sport qui mise sur des exercices cardio-vasculaires qui se pratiquent dans l’eau, à la piscine ou sinon même dans la mer ! Parfait pour se sculpter un beau corps sans avoir chaud, et même si on ne sait pas nager. C’est parti !

Continuer la lecture de « Aqua fitness : l’entraînement cardio-vasculaire façon sirène ! »