coach sportif

Un bain écossais après la course à pied pour mieux récupérer

En termes de récupération en course à pied, le bain peut procurer de nombreux bénéfices. Cependant, nous privilégions beaucoup l’eau chaude à l’eau froide dans notre quotidien. Nous allons voir dans cet article qu’elles sont toutes les deux intéressantes. Sans plus tarder, nous vous proposons de découvrir le bain écossais après la course à pied.

Un homme testant la méthode du bain écossais après la course à pied
Bain Ecossais pour récupérer après la course à pied

À la découverte du bain écossais après la course à pied

Ce que l’on nomme bain écossais est l’alternance d’immersion des membres dans l’eau chaude et dans l’eau froide. Bien-évidemment, il est possible de le faire dans une douche, ce qui est à la portée de tous.

L’eau chaude et son effet relaxant

L’eau chaude permet de dilater les vaisseaux sanguins, ce qui influence l’ensemble du système cardiovasculaire. Autrement dit, la pression artérielle ainsi que le rythme cardiaque tendent à diminuer, procurant un effet relaxant immédiat.

Elle permet aussi dans certains cas de diminuer les tensions musculaires (effet antalgique). Ainsi, l’eau chaude est agréable suite à une séance de course à pied et procure des bénéfices sur votre récupération. Mais qu’en est-il de l’eau froide ?

L’eau froide et son effet tonifiant

Au contraire, l’eau froide permet de contracter les veines. De ce fait, l’effet inverse se produit avec l’augmentation de la pression artérielle et du rythme cardiaque. Ce phénomène est alors bénéfique pour l’apport des nutriments dans les muscles.

Alternance eau chaude et eau froide

Le choc thermique provoqué lors de l’alternance de l’eau chaude et de l’eau froide améliore la récupération des membres.

Ainsi, dilater et contracter les vaisseaux sanguins permet d’avoir un effet vasomoteur qui va activer la circulation sanguine. Le bain écossais aura aussi des effets sur le phénomène de jambes lourdes et de douleurs plantaires.

Plus simplement, le bain écossais va agir comme un système de pompe avec des contractions et des relâchements pour améliorer la circulation sanguine.

Consigne de sécurité : Attention, il n’est pas conseillé de le faire sur l’ensemble du corps, afin d’éviter des problèmes cardiaques !

Bain écossais après la course à pied : protocole

La température de l’eau

Pour commencer, la température de l’eau doit être environ de 38-40°C pour le bain chaud / douche chaude et de 16-18 °C pour le bain froid / douche froide. Vous pouvez par exemple préparer deux bassines contenant les 2 types de température d’eau. Néanmoins, faites aussi en fonction de votre ressenti, afin de ne pas vous brûler ou que le choc ne soit pas trop intense.

La méthode

Nous vous conseillons d’alterner plusieurs fois le bain chaud et le bain froid, en privilégiant plus longtemps l’eau chaude. Par exemple, immergez vos jambes 4 minutes dans un bain chaud, puis 1 minute dans un bain froid, à renouveler 3 à 4 fois. Vos jambes vous sembleront directement plus légères.

Si vous êtes dans la douche, bien-évidemment nous n’allons pas faire couler l’eau pendant plus de 10 minutes … Ainsi, vous pouvez réaliser plusieurs alternances d’eau chaude/eau froide de quelques secondes (exemple 20 secondes) en réalisant en plus des massages sur les mêmes zones.

Zones à privilégier pour le bain écossais après la course à pied

Pour commencer, les cuisses et les jambes subissent de nombreuses contraintes lors de votre sport. N’hésitez donc pas à réaliser cette méthode sur elles en priorité.

Vous pouvez aussi avoir des douleurs au niveau de la voûte plantaire, qui seront soulagés par le bain écossais.

Cas particulier

Lorsqu’il fait très chaud dehors ou au contraire très froid, le choc thermique peut ne pas être très apprécié par votre organisme. Vous risquerez de tomber malade. Nous vous conseillons alors de prendre simplement une douche à température corporelle pour éviter tout problème affectant vos performances en course à pied.

Besoin d’un entraînement avec un coach à domicile ? N’hésitez pas à consulter notre annuaire afin d’atteindre vos objectifs rapidement 😉

Références :

  1. LM. Duda. (1987). The medical risks and benefits of sauna, steam bath, and whirlpool use, The Physician and sportsmedicine Volume 15 Issue 5 pp 170-182.. Consulté sur tandfonline.com
  2. AC. Ionite, R. Mariana, M. Turnea & A. Gheorghita. (2017). The use of combined techniques: Scottish showers, hot bath and manual techniques in the treatment of migraine headache, Balneo Research Journal Volume 8 Issue 4 pp 245-247. Consulté sur bioclima.ro

Articles en lien avec la récupération en course à pied :

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *