coach sportif

Les cours à domicile ont repris depuis le 28/11/2020 ❤️ ! C'est le moment de se remettre en forme 💪 et de stimuler son immunité 🍎🍋🥝 pour détruire le COVID-19 🔥

Choisir vos chaussures de running avec l’aide d’un pro !

S’équiper avec un matériel de running adapté, c’est assurer de belles performances sportives. Cela permet aussi de prévenir les blessures liées à l’entrainement. De ce fait, nous vous expliquons ici comment choisir vos chaussures de running.
Des coachs sportifs passionnés de course à pied vous aideront à trouver celles qui correspondent à votre profil !

Comment choisir ses chaussures de running ?

Afin de choisir des chaussures de running répondant à vos besoins, il vous faut réaliser une analyse de vos caractéristiques personnelles. Notamment, quelle est la forme de votre pied. Et comment ce dernier se positionne par rapport à la cheville.
Notre expert en running vous propose donc un guide permettant de déterminer quelles chaussures de courses sont faites pour vous !

un homme en train de lacer ses chaussures de running

Les caractéristiques du pied

la voute plantaire:

La première étape consiste donc à définir les propriétés de votre voûte plantaire, ou arche.
Elle peut être : prononcée, normale, ou plate.

En moyenne, les individus longilignes ont un pied plus cambré. Lorsqu’ils marchent, ils activent plus fortement les fessiers. Les nerfs reliés à ces muscles se situent dans le vaste externe du pied.
Inversement, les individus brévilignes ont un pied plus plat. En marchant, ils activent surtout les quadriceps. Les nerfs liés à ce muscle sont situés à l’intérieur du pied, passant par le gros orteil.
Entre ces deux archétypes, la voûte plantaire est donc dite « normale ».

Sachez que l’on peut aussi travailler le profil de l’arche plantaire avec un entrainement spécifique. Par exemple, le squat est un excellent exercice pour renforcer votre voûte plantaire et la creuser.
Pour vous aider, n’hésitez pas à contacter un professionnel.

l’alignement de la cheville :

L’alignement de la cheville est donc associé à chaque type de voûte plantaire. De ce fait, on en compte trois également.
Ce sont :
– la supination : une arche prononcée fait basculer la chevilles vers l’extérieur
– la neutralité : avec une arche normale, la cheville reste droite
– la pronation : une arche faible fait basculer la cheville vers l’intérieur.
Chaque inclinaison de la cheville impacte aussi la manière dont le genou et la hanche se positionnent.

Les personnes aux pieds « en supination » ont souvent des jambes « en V », associées à des hanches plutôt étroites.
Autrement dit, ils réalisent une abduction de la hanche. Et les genoux se plient vers l’extérieur.
Dans une situation de course, les genoux des sportifs oscillent entre une rotation externe, et une rotation interne. Ce qui peut user le ménisque sur le long terme.

Les sportifs aux pieds « en pronation » auront plutôt des jambes « en X », rattachées à des hanches plus larges.
Afin de garder une stabilité lors de la marche, le fémur est rabattu vers l’intérieur. Il forme une oblique orientée vers la ligne de coupe sagittale.
De ce fait, les genoux s’orientent vers l’intérieur.
Les coureurs avec les pieds plats sont alors plus sujets aux blessures des ligaments croisés.

Les sportifs dont le pied est dit « neutre » gardent un alignement pied-cheville optimal lorsqu’ils marchent. De ce fait, leurs jambes restent droites.

Rappel du Coach sportif :
Le profil du pied est souvent « à tendance » pronation ou supination.
Il existe peu d’archétypes en réalité. Les arches très profondes sont rares, les pieds complètement plats le sont aussi. Toutefois, ces archétypes nous permettent de nous positionner et de trouver les chaussures les plus adaptées à notre profil.

Le test de vérification

Une fois que vous aurez déterminé les caractéristiques de votre pied, nos professionnels vous conseillent de procéder à un test de vérification.
En outre, il s’agit d’analyser les impacts de votre démarche.
Notamment, où vos chaussures sont le plus usées.

Les pieds en supination useront ainsi leurs chaussures sur les bords externes.
A contrario, la pronation abîmera la semelle à l’intérieur et à l’arrière de la chaussure de running.
Un pied plutôt neutre usera chaque zone de la semelle dans les mêmes proportions.

A présent, vous savez sans aucun doute quel est votre profil. Avant de choisir vos chaussures, voyons à quoi chacune de leurs caractéristiques techniques répond.

Les caractéristiques des chaussures de running

un sportif s'apprêtant à réaliser une séance de running

En outre, les chaussures de running sont conçues autour de deux caractéristiques principales. Ce sont l’absorption des chocs, et la stabilité du pied.
La première permet de réduire les impacts sur les genoux, la seconde permet de mieux les stabiliser.

En outre, plus les modèles sont composés de « coussins d’air », et moins ils sont stables. Ce qui n’est pas souhaitable.
De ce fait, les chaussures de course à pied présentent toujours un pourcentage variable de ces deux caractéristiques.

Trouvez chaussure à votre pied !

Chaque type de pied possède donc sa propre problématique. En outre, les chaussures de running permettent de corriger les postures pouvant être dangereuses à long terme.

Ainsi, les pieds en supination auront besoin de chaussures avec de nombreux coussins d’air. Cela permet de compenser la faible capacité d’absorption des chocs d’une voûte plantaire prononcée. La semelle intermédiaire devra également être flexible afin d’épouser la cambrure du pied et ainsi, le stabiliser.

Si vos pieds sont plutôt neutres, il vous faudra choisir des chaussures avec le même degré de stabilité et d’amortissement. Il s’agit d’absorber les chocs sans modifier votre foulée « neutre ».

Enfin, les pieds en pronation auront besoin de chaussures de maintien, très stables. Ici, le contrôle des mouvements est une garantie pour éviter les blessures. La semelle aura l’air très plate. Vous ne verrez pas beaucoup de cambrure.
Cette chaussure permet de compenser le manque de cambrure. Toutefois, nos coachs sportifs vous conseillent de réaliser des exercices afin de renforcer votre arche plantaire.

Le tableau ci-dessous résume l’intégralité de cette partie !

Tableau récapitulatif des chaussures de running

Caractéristiques de vos chaussures de running :Stabilité du piedNeutralitéAbsorption des chocs
 Semelle solide Coussins d’air
    
Votre profil :Foulée pronatriceFoulée universelleFoulée supinatrice
Analyse de la marcheCheville inclinée vers l’intérieurCheville droiteCheville inclinée vers l’extérieur
Voûte plantaireFaibleNormaleForte
Usure de la chaussureIntérieur et arrièreUniformeExtérieur

Et quelles chaussures pour la randonnée ?

Une fois vos besoins déterminés avec le tableau ci-dessus, vous pouvez également savoir quelles chaussures de trail ou de marche choisir.
Ici, l’élément principal est le milieu, le contexte, dans lequel vous pratiquez la course à pied.
Est-ce plutôt en ville, en pleine forêt, ou encore en salle de sport avec un tapis de course ?
Voici donc les besoins liés à chaque pratique !

chaussures de trail

Courir en pleine nature

Les sentiers de forêt sont rarement dénués d’obstacles. Les chaussures de trail doivent donc vous permettre de courir sur des sentiers et des terrains accidentés.
De ce fait, la semelle doit être assez matelassée pour vous assurer un certain confort sur les chemins caillouteux.

La zone supérieure de la chaussures doit être faite d’une matière synthétique imperméable. D’une part, cela les rendra plus durables. Mais aussi, cette matière vous servira de protection contre les roches et les débris.
Nos coach sportifs vous conseillent également de vérifier les propriétés de la semelle. En outre, un revêtement à crampons vous assurera un meilleur maintien sur des sentiers accidentés.

Et pour courir en ville ?

Si vous pratiquez la course à pied en ville, les caractéristiques de vos chaussures ne seront certainement pas les mêmes. Pour les routes goudronnées, on recommande des semelles extérieures constituées de caoutchouc. En outre, ce matériau léger vous permettra d’avoir une foulée plus fluide.

D’autre part, il vaut mieux choisir une doublure supérieure en maille. Notamment, cela permettra d’évacuer la chaleur et la transpiration plus aisément. Si vous courez l’été en ville, vous constaterez que les trottoirs montent rapidement en température.
Des chaussures isolantes vous offriront plus de confort pour courir.

Vous êtes arrivé à la fin du guide ! En choisissant des chaussures adaptées à votre profil, vous éviterez de vous blesser. Vous optimiserez aussi vos entrainements.
En réalité, les chaussures correspondant à la foulée universelle sont les plus répandues. Faites donc attention lors de vos recherches, et demandez l’avis d’un professionnel si besoin. Nos coachs sportifs vous conseillent aussi de vous rendre en magasins spécialisés dans les chaussures de course.
Testez également les différents modèles en courant sur quelques mètres. Vous saurez alors rapidement si ces chaussures vous conviennent.
Et pour toute information complémentaire sur la pratique du running, n’hésitez pas à nous contacter !

Références :
  1. CJL. Sneyers. R. Lysens. H. Feys. & A. Ruoli. (1995). Influence of malalignment of feet on the plantar pressure pattern in running, American Orthopaedic Foot & Ankle Society Volume 16 Issue 10 pp 624-632. Consulté sur https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/107110079501601008
  2. C. Wegener. J. Burns. S. Penkala. (2008). Effect of neutral-cushioned running shoes on plantar pressure loading and comfort in athletes with cavus feet: a crossover randomized controlled trial, American Orthopaedic Foot & Ankle Society Volume 36 Issue 11 pp 2139-2146, Consulté sur https://journals.sagepub.com/doi/abs/10.1177/0363546508318191

Dans la catégorie matériel de running :

Publié le