coach sportif

Comment éviter les blessures en Pilates ?

Voici un autre article issu de notre rubrique Conseils pour le Pilates. Ici, notre instructeur professionnel vous expliquera comment éviter les blessures en Pilates, notamment pendant la pratique sportive.
Bien que la méthode pilates présente peu de risques, on peut facilement se faire mal si l’on réalise un exercice de manière incorrecte. Par ailleurs, certains mouvements requièrent un niveau de pratique avancé. Les débutants devront donc apprendre à adapter les postures à leur condition physique.

Plusieurs moyens d’éviter les blessures en Pilates

éviter les blessures en Pilates

Toutes les activités sportives présentent un risque dans une plus ou moins grande mesure. Toutefois, faire du sport présente toujours plus d’avantages que d’inconvénients. C’est aussi le cas du Pilates.

Cette gymnastique douce vise à renforcer les muscles stabilisateurs de la colonne vertébrale et à vous assouplir. Cependant, si vous avez une pathologie du dos sous jacente, faites attention. Il faudra que vous preniez le temps d’étudier quels exercices vous conviennent ou non. Sur le long terme, pratiquer le pilates vous permettra de réduire vos douleurs dorsales et d’améliorer votre posture.

Ainsi nous vous donnons ici nos meilleurs conseils afin d éviter toute blessure lors d’une séance de pilâtes.

Faire un état des lieux de votre condition physique

éviter les blessures en Pilates

Tout coach sportif personnel commencera par vous poser des questions sur vos antécédents sportifs. De manière générale, il vous demandera si vous pratiquiez du sport étant enfant, si vous avez poursuivi cette pratique à l’âge adulte.
Puis, le professionnel vous posera des questions sur votre condition physique et votre état de santé. Notamment, il aura besoin de savoir si vous vous êtes déjà blessé, et si cela se produit fréquemment.
Enfin, il abordera le sujet des pathologies musculaires, par exemple la présence d’une scoliose, de lombalgies, de cervicalgies

Afin de réduire les risques de blessure, il vous sera donc nécessaire d’adapter l’entrainement à votre condition physique détaillée grâce aux questions ci-dessus. Vous commencerez à pratiquer le pilates sous forme d’entretien physique. Puis, petit à petit, vous augmenterez l’intensité des séances. Cela passera essentiellement par une sélection des exercices, correspondant à votre profil et objectifs.

Par exemple, en cas de cervicalgie : il est déconseillé de réaliser des exercices comme la « posture du cobra » sans y avoir été préparé. La cervicalgie se traduit par un raccourcissement des muscles de la nuque, qui, fortement tendus, causent la douleur.
Toutefois, s’il s’agit d’une pathologie de longue durée, ne pensez pas pouvoir l’inverser en une seule séance. Cela pourrait plus vous nuire que vous aider.
En outre, la posture corporelle est un mécanisme de long terme qui ne se corrige qu’avec une pratique sportive adaptée et récurrente. La présence d’un professeur de pilates vous assurera un suivi personnalisé et continu.

S’entrainer intelligemment

L’entrainement en pilates permet de prévenir les blessures du quotidien. Mais on peut aussi se faire mal pendant le corps de séance, si l’on ne fait pas attention. Il est donc nécessaire de valider deux étapes de la séance, à savoir l’échauffement, et l’adaptation de la difficulté.

éviter les blessures en Pilates

S’échauffer pour éviter les blessures en Pilates

La Pilates est une gymnastique qui renforce les muscles profonds. La plupart des exercices requièrent de la stabilité, de la souplesse et de la mobilité. C’est pourquoi les échauffements d’une séance de Pilates comportent de nombreux exercices de stretching. Si vous décidiez de sauter cette étape, certaines blessures musculaires, comme les claquages ou les élongations, pourraient se produire.

Comptez entre 5 et 10 minutes d’échauffement, pour une séance de sport d’une heure contenant du renforcement musculaire.

Adapter la difficulté des exercices à son niveau

Quel que soit votre niveau de force ou de souplesse, il est possible d’adapter la difficulté des exercices de diverses manières. Dans un premier temps, vous pouvez réduire l’amplitude de mouvement sur la posture concernée. Par exemple, au lieu de réaliser un « hollow hold » jambes tendues en l’air, vous garderez les jambes au sol.

Vous pouvez ensuite changer d’exercice, tout en conservant comme variable le groupe musculaire recruté. Ainsi, vous réaliserez un « pont » au lieu de réaliser une « roue » (en savoir plus). Cela vous permettra de renforcer les muscles de la chaine postérieure en réduisant l’intensité de l’effort.

Enfin, vous pouvez utiliser du matériel de gymnastique, comme des élastiques et des balles lestées. Selon le mouvement réalisé, vous augmenterez ou réduirez la difficulté de l’exercice.

Utiliser du matériel de Pilates pour réduire le risque de blessures

éviter les blessures en Pilates

Pour finir, notre instructeur vous proposer une dernière façon d’éviter les blessures en Pilates. Il s’agit d’utiliser du matériel de récupération. En particulier des balles et rouleaux de massage, ou encore des tapis d’acupression.
Egalement utilisés dans d’autres disciplines sportives, ces outils préservent la masse musculaire des blessures d’usure liées à l’ activité physique. En outre, l’automassage réduit les tensions accumulées dans les fascias musculaires.

Si vous pratiquez le pilates en salle de sport ou en studio privé, les coachs sportifs vous proposeront d’utiliser le matériel présent sur place. Autrement, vous pouvez vous procurer du matériel auprès de sites et magasins spécialisés dans le pilates. Ce matériel vous servira lors de vos coaching sportifs à domicile et en dehors de vos séances de sport.

Tester 1h à 19€ 😍

D’autres conseils pour le Pilates :

Publié le