coach sportif

Machine convergente en musculation : qu’est-ce que c’est ?

On parle de machine convergente pour désigner différentes machines de musculation aux propriétés mécaniques similaires. Notamment, la machine est conçue pour produire un mouvement qui sera optimal pour renforcer le ou les muscles ciblés.
Ces appareils de musculation sont toutefois spécifiques aux salles de sport, de par leur côté onéreux et « professionnel ». À moins que vous ne soyez un véritable passionné de culturisme, les machines convergentes sont surtout achetées par des gestionnaires de salles de fitness.
Ici, vous trouverez un guide des machines convergentes. Il contient des explications sur leur mode de fonctionnement, ainsi que divers conseils pour les remplacer lorsque vous faites du sport à la maison.
Enfin, votre coach Ownsport vous attend en commentaire pour toute information complémentaire !

Les principes d’une machine convergente

Le fonctionnement mécanique de la machine convergente

Les machines convergentes sont conçues pour proposer une alternative plus sûre aux mouvements à charges libres. Notamment, ce sont le développé couché, les exercices pour le dos et les épaules, ainsi que le squat.
En outre, la résistance est conçue pour être adaptée au mouvement. Ainsi, les muscles ciblés sont stimulés de manière optimale à chaque répétition.

Avec les charges libres, il n’est pas rare de perdre de la tension mécanique au cours du mouvement. Ou bien de mettre en danger une articulation sur une partie de l’amplitude réalisée.
Les machines convergentes contournent ce problème en augmentant ou en réduisant la résistance sur certaines portions de mouvement.

Elles sont également réglables, ce qui permet à toutes les morphologies de s’entraîner dans de bonnes conditions. Généralement, les personnes longilignes (jambes et bras longs) présentent des leviers désavantageux sur les exercices à charges libres. Ils doivent alors développer une grande mobilité afin de réussir à réaliser une exécution correcte et sûre.

Les exercices réalisés sur les machines convergentes ne ressemblent pas aux exercices à charges libres qu’elles remplacent. C’est la trajectoire du mouvement et le recrutement musculaire qui est similaire, voire optimisé selon le profil du pratiquant.
À savoir que le cadre guidé traditionnel (comme la Smith Machine) n’est pas une machine convergente. Certains équipementiers proposent des appareils pouvant répondre à sa définition, mais ils sont assez rares.
À présent, voyons de plus près les avantages des machines convergentes et leur usage en musculation !

deux sportifs s'entrainant avec une machine convergente dans une salle de musculation

Les avantages des machines convergentes en musculation

Les machines convergentes sont particulièrement adaptées à trois types de sportifs. Ce sont :
– les pratiquants débutants ayant besoin d’une prise en charge complète,
– les sportifs blessés nécessitant une réathlétisation,
– des pratiquants de niveau avancé souhaitant isoler certains muscles.

Parmi ces profils, deux se rejoignent. Les sportifs blessés et les pratiquants avancés ont besoin de cibler le recrutement musculaire.
Pour les premiers, il s’agit d’une nécessité car certains muscles endommagés doivent être contournés.
Pour les seconds, il s’agit d’une manière de développer un physique équilibré et harmonieux.
Les machines convergentes ont donc pour premier avantage de cibler les muscles et d’optimiser leur recrutement.

Ensuite, le côté réglable permet d’ajuster l’exécution de l’exercice de musculation au profil du sportif. Ainsi, ce dernier réalise un mouvement plus sécurisé compte tenu de sa morphologie, et il évite ainsi des blessures potentielles. Les variables réglables sont souvent :
– la hauteur du siège,
-la longueur du bras pivotant,
-l’amplitude de mouvement.

Enfin, la machine convergente permet d’obtenir une trajectoire et une tension adaptée au mouvement et aux besoins du muscle.
Autrement dit, l’hypertrophie musculaire est optimisée, sans inconvénient pour les articulations (ou d’autres zones plus fragiles)
Cependant, cela n’est valable que si la résistance de la machine reste à niveau constant. Une machine non entretenue peut rapidement devenir un frein à la progression des sportifs.

La limite de ces appareils

Effectivement, la principale limite des machines convergentes vient de sa nécessité d’entretien en permanence. Ces appareils se dérèglent assez vite, et leur résistance devient inadaptée au mouvement. Il est alors possible de déplacer des charges conséquentes, sans pour autant percevoir des effets en termes d’hypertrophie.

Les différents types de machines convergentes

un homme assis sur une machine convergence conçue pour muscler les pectoraux et l'arrière des épaules

Les machines convergentes se présentent sous différentes formes. On utilise ce type d’appareil pour renforcer les pectoraux, le dos, les épaules et les jambes.

Les machines convergentes les plus connues sont de la marque Hammer Strength Ⓡ . Le fabricant propose notamment des machines ciblant les pectoraux, de type Pec Deck.
Assis à la machine convergente, les pratiquants réalisent des mouvements d’écartés en rapprochant les bras de l’axe central du corps. La résistance de la machine augmente avec l’amplitude. Autrement dit, la tension est maximale lorsque la tension de contraction est la plus forte.

Il existe d’autres types de machines, par exemple pour le dos. Ces appareils reproduisent l’exercices du tirage bûcheron en vous permettant de réaliser une amplitude complète. La plupart des machines ont une prise large et neutre. Pour une prise en pronation ou une prise plus serrée, il vous faudra vous tourner vers les charges libres.

Les machines reproduisant le mouvement du développé militaire permettent de développer la musculature des épaules sans les mettre en danger. La coiffe des rotateurs est une zone fragile, nécessitant une plus grande attention. Surtout si vous avez déjà subi des douleurs dans cette zone.

Enfin, certaines presses à cuisses peuvent être des machines convergentes. Toutes ne le sont toutefois pas. Il est donc important de vous renseigner en regardant le nom du modèle et en consultant la fiche technique de son fabricant. Lorsque les presses à cuisses sont « convergentes », elles sont souvent de type horizontales.

Remplacer une machine convergente lors d’une séance à domicile

un sportif assis sur une machine convergente et renforçant son dos avec un exercice de tirage

Il n’est pas simple de remplacer une machine convergente efficace. À moins de n’user de quelques astuces dont nos entraineurs sportifs ont le secret.

Si vous avez une station de musculation multifonction chez vous, la poulie permettra de remplacer ces appareils. La tension et la courbe de force sont assez similaires. Il vous faudra toutefois repenser votre séance en changeant vos exercices.

Si vous avez des machines chez vous, mais non convergentes, utilisez des bandes élastiques pour modifier la courbe de force. Il vous faudra pour cela des élastiques de résistances variables.

Enfin, si vous choisissez de vous entrainer avec des charges libres, pensez à utiliser des techniques d’intensification comme le temps sous tension et la contraction volontaire. Cela vous permettra de recruter de manière plus optimale les muscles ciblés.

La machine convergente est donc le summum de l’appareil en musculation, en termes d’efficacité à l’usage. Cependant, elle n’est pas accessible à tous.
Pour se muscler facilement lorsque l’on est débutant, ces appareils peuvent être un véritable avantage. Toutefois, si le problème n’est qu’un manque d’accompagnement lors de vos séances, changez de point de vue ! La présence d’un coach sportif à vos côtés vous permettra d’en savoir plus sur la musculation, et ce, avec des conseils personnalisés !

Références :

  1. L. Blais, F. Trilles & P. Lacouture. (2007). Validation of a specific machine to the strength training of judokas, Journal of Strength and Conditioning Research Volume 21 Issue 2 p 409. Consulté sur pubmed.gov
  2. J. Vinstrup, J. Calatayud, MD. Jakobsen, E. Sundstrup,K. Jay, M. Brandt, P. Zeeman, JR. Jørgensen & LL. Andersen. (2017). Electromyographic comparison of conventional machine strength training versus bodyweight exercises in patients with chronic stroke, Topics in Stroke Rehabilitation Volume 24 Issue 4 pp 242-249. Consulté sur tandfonline.com

D’autres appareils de musculation :

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.