coach sportif

Régime Paléo pour améliorer sa santé au quotidien

Manger Paléo est devenu à la mode ces dernières années. Le régime Paléo correspond à l’alimentation de nos ancêtres de l’ère paléolithique s’étendant d’il y a 9 millions d’années jusqu’à – 10 000ans. Ensuite, le néolithique est apparu avec l’émergence de l’élevage et de l’agriculture. La diet Paléo consiste à s’écarter de toute alimentation industrielle et issue de l’agriculture. Ce régime sans gluten a l’ambition d’améliorer la santé générale des consommateurs. Par-là, on entend une perte de poids, moins de fatigue, moins d’acné, une meilleure digestion, des maladies auto-immunes soulagées et la prévention de nombreuses maladies. De nos jours, un régime 100% Paléo n’est pas envisageable. Néanmoins, il peut être intéressant de s’en inspirer pour être plus performant dans vos séances de sport dans la mise en place d’un régime minceur. Votre coach sportif Ownsport pourra vous conseiller dans vos choix alimentaires afin d’atteindre rapidement votre objectif.

paleo

Paléo ! Pourquoi un tel régime ?

L’alimentation Paléo n’est pas qu’un phénomène de mode. Derrière ces choix alimentaires se cachent un réel intérêt d’améliorer sa santé. Grosso modo, le régime paléolithique consiste à adopter les pratiques alimentaires des chasseurs-cueilleurs. Fini les produits laitiers et les céréales. Quand on sait les intolérances et méfiances autour du lactose et du gluten, ce régime alimentaire peut sembler intéressant. D’ailleurs, on peut également parler de « régime » dans le sens d’une perte de poids. En supprimant les céréales, vous baisserez vos apports en glucides, ce qui est bénéfique lorsque l’on souhaite perdre des kilos sur la balance. Manger Paléo contribuera donc à perdre du poids si tel est votre objectif. Sinon, il conviendra d’augmenter ses apports en glucides, grâce aux fruits et légumes. Votre coach pourra vous aider à ajuster vos repas en fonction de vos objectifs.

Les bienfaits :

  • Perdre du poids: Grâce à une diminution des glucides et des aliments plus sains donc moins caloriques.
  • Améliorer sa santé en général : S’abstenir de consommer des aliments transformés, industriels est bénéfique pour votre santé. N’achetez plus de plats rapides, de fast-food et autres produits bourrés de sels et d’addictifs en tout genre.
  • Prévenir les maladies cardiovasculaires : C’est la 1ère cause de mortalité dans le monde selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Une meilleure alimentation diminuerait le taux d’obésité ainsi que les risques associés.
  • Rétablir l’équilibre acido-basique : Les fruits et légumes auront un effet bénéfique sur votre organisme. Un bon équilibre permet de limiter les risques d’inflammation (tendinites), prévient l’ostéoporose et limite le processus de vieillissement ainsi que les rhumatismes.
  • Améliorer sa digestion : Le gluten et le lactose causent des problèmes digestifs chez de nombreuses personnes. La diet Paléo en est dépourvu.
  • Soulage les maladies auto-immunes : Des études scientifiques doivent venir confirmer cette affirmation. Néanmoins, ce type d’alimentation permet de rééquilibrer un certain nombre de normes dans l’organisme, bénéfique pour maîtriser les maladies auto-immunes. A la base, les maladies auto-immunes proviennent d’un dérèglement du système immunitaire. L’alimentation aurait donc son rôle à jouer.

Ce que vous allez mettre dans votre assiette Paléo !

Les aliments autorisés
Fruits Riches en glucides, ils apporteront l’énergie nécessaire.
Légumes A consommer cuit ou crus, ils sont sources de vitamines, minéraux et antioxydants.
Poissons Privilégiez les poissons sauvages ainsi que les poissons gras. Les fruits de mer seront à consommer mais avec modération en raison des polluants.
Viandes Privilégiez autant que possible les viandes maigres et blanches. On optera pour du poulet, de la dinde, du lapin ou du bœuf 5% MG issus de la filière BIO.
Œufs N’ayez pas peur de les consommer entier et BIO de préférence. Riches en protéines et en choline, ils sont rapidement assimilés par l’organisme.
Oléagineux Excellents sources de lipides. On mangera des noix, des amandes, des noix de cajou.
Assaisonnement Agrémenter vos plats d’épices et d’huiles de qualité comme l’huile d’olive vierge, de lin, de coco, de macadamia.
Les tubercules Pour vos apports en glucides, n’hésitez pas à cuisiner la patate douce, le manioc, le navet, la carotte et autres topinambour.
Quelques exceptions Le régime Paléo tolère le riz basmati et le Sarrasin.
Repas paléo
https://www.flickr.com/photos/icedventi/15755361254/
Les aliments interdits
Les aliments industriels / transformés Ils en existent des milliers. A titre d’exemple, évitez les gâteaux, le fast-food, les saucisses, le surimi, le poisson pané, les pizzas, les viennoiseries, les bonbons, les plats tout-prêt, etc.
Céréales Fini le blé, l’avoine, l’épeautre, l’orge ou le seigle. Du coup, plus de pâtes ni de pain. Ceci en raison du gluten et des phytates.
Légumineuses On exclut les haricots, les lentilles, le soja et les pois.
Produits laitiers Le régime Paléo est sans lactose. Pas de produits laitiers peu importe la source : vache, chèvre ou brebis.
Sucre Le sucre est à bannir. C’est, en partie, pour cette raison que le régime Paléo participe à la perte de poids.
Matières grasses Celles qui sont riche en oméga 6 sont à proscrire. On pense au beurre, huile de tournesol et à l’huile de pépins de raisin.
Pseudo-céréales Les graines de Chia et le Quinoa

 

Une ligne de conduite à suivre autant que possible

En observant la liste des aliments interdits, on peut s’apercevoir que ça ne va pas être facile tous les jours. C’est d’ailleurs l’une des critiques faites à l’alimentation paléolithique. En effet, seul chez soi, il est possible de suivre un tel régime. Néanmoins, si vous souhaitez aller au restaurant ou chez des amis c’est perdu d’avance. Si vous mangez Paléo, c’est sûrement pour améliorer votre état de santé général. Il n’est donc pas indispensable de manger Paléo 7j/7 24h/24. En termes de proportion, pour tirer bénéfice d’un tel mode de vie, il est nécessaire de manger au moins à 50% / 70% Paléo. Autrement dit, lorsque vous êtes chez vous, mangez Paléo et préparez vos propres plats pour les manger sur votre lieu de travail. De fait, le seul moment où ne mangerez pas Paléo, ce sera à l’occasion d’événement ponctuel (anniversaire, restaurant, apéro).

Si les idées de recettes vous manquent, il en existe une multitude sur internet ou dans des ouvrages spécialisés. Pour des recettes Paléo adaptées aux sportifs, vous pouvez vous tourner vers « L’assiette Paléo » de C.Bonnefont et J.Venesson. Vous y découvrirez comment réaliser des pancakes à la banane pour le petit déjeuner, un poulet coco/citron vert à midi ainsi qu’un moelleux au chocolat pour le diner.

Cro-magnon
https://www.flickr.com/photos/8449304@N04/15395933964/

Conclusion

Le régime Paléo se rapproche du régime Seignalet. Par rapport à une alimentation traditionnelle, on y retrouve plus de protéines, moins de glucides et des lipides soigneusement sélectionnés. Ces deux régimes ont pour ambition d’améliorer la santé du consommateur grâce à des choix pertinents. Dans le cadre du régime Paléo, ces choix s’orientent vers une alimentation à l’heure paléolithique. Néanmoins, il est impossible de manger comme autrefois. Que ce soit au niveau de la qualité des produits, du mode de préparation ou encore de la cuisson. L’idée n’est donc pas de se transformer en Homme de Cro-Magnon. Il convient juste d’adopter de meilleures habitudes alimentaires pour préserver sa santé et améliorer ses performances sportives.

Cependant, pour atteindre ces objectifs, le régime Paléo n’est pas un passage obligé. Certains détracteurs mettent en relief le fait que nos maladies proviennent d’un manque d’activité physique et d’un abus de produits transformés et sucrés. Une consommation trop élevée de céréales comme l’avoine, de fromage blanc ou de légumineuses comme les lentilles sont rarement responsable d’un phénomène de surpoids ou d’obésité. Par contre, une consommation excessive de viande rouge peut augmenter le risque de maladie cardiovasculaire. Enfin, l’huile d’olive par exemple est autorisée. Pourtant, il peut être considéré comme un produit transformé et n’existait pas à l’ère paléolithique.
Par conséquent, suivre le régime Paléo est une bonne chose pour votre santé mais ne vous laissez pas enfermer dans des carcans.

 

Autres articles sur les régimes minceur

1 pensée sur “Régime Paléo pour améliorer sa santé au quotidien”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *