coach sportif

Un personal trainer vous parle des origines du TRX !

Le TRX est un matériel d’entrainement utilisé en musculation pour réaliser des exercices au poids du corps. Un coach sportif vous parle ici de l’ origine du TRX, et plus globalement de l’entrainement en suspension.
Pourquoi s’entraine-t-on comme cela ? Qui a créé le TRX ? Comment l’intégrer dans son programme sportif ?
Nous répondrons à toutes vos questions dans cet article !

Qu’appelle-t-on « suspension training » ?

deus jeunes femmes en train de réaliser un entrainement en suspension, le training à l'origine du trx

L’entrainement en suspension, dit « suspension training » désigne deux disciplines sportives distinctes, mais corrélées.

La première est issue du monde de la gymnastique. La suspension correspond alors à tous les mouvements où le gymnaste se tient à une barre. On parle d’ailleurs d’agrès de gymnastique.
Il peut s’agir de barres parallèles ou de barres asymétriques, selon les catégories. Par association d’idée, on parle aussi de suspension lorsque les gymnastes réalisent des tractions ou des muscle ups.

En musculation, on parle de suspension training pour toute méthode utilisant des sangles ou des élastiques auxquels on se tient. Cette définition concerne donc la matériel dit « TRX » La sangle est alors accrochée à une surface stable située en hauteur. Cette méthode permet d’utiliser le poids du corps pour réaliser un vaste répertoire d’ exercices de musculation.
Ces exercices proviennent souvent des Calisthenics. Mais l’usage de sangles ou de bandes élastiques rendent l’entrainement plus aisé, ou au contraire, plus difficile.

Les bienfaits de l’entrainement en suspension et du TRX

Tout comme la suspension en gymnastique, le TRX permet de développer la musculature du dos. Les mouvements au poids du corps sont particulièrement intéressant pour renforcer les muscles profonds et posturaux. Ils contribuent aussi à rendre les articulations plus résistantes et ainsi, à prévenir les blessures comme les tendinites.
L’utilisation du TRX permet d’adapter la difficulté des exercices au niveau du pratiquant. Ainsi, les sangles deviennent un outil pertinent pour progresser sur certains mouvement qui paraissent, de prime abord, inaccessibles. On pense souvent aux tractions, mais cela peut concerner des exercices plus spectaculaires, comme le « human flag ».
Tous les exercices utilisant votre propre poids comme charge ont un point commun. Ils renforcent la sangle abdominale et développent un centre du corps solide.
A présent, parlons plus en détail du TRX et de son créateur !

L’origine du TRX : un point d’histoire

une femme réalisant un exercice avec trx dans un stade

On date la création du TRX et de ses matériels associés aux années 1990. Aux Etats Unis plus précisément. C’est Randy Hetrick qui eu, en premier, l’idée d’ utiliser des sangles de parachute pour s’entraîner lorsqu’il n’avait pass de salle de sport à disposition. Ce membre des Navy Seals devait pouvoir entretenir sa condition physique, voire l’améliorer, y compris lorsqu’il partait en mission.
Les milieux exigus et confinés comme les sous-marins ne permettaient pas, non plus, n’importe quel type d’entrainement.

L‘usage de sangles prit alors de l’importance dans les training des militaires. Les experts se rendirent comptent que cette méthode permettait d’utiliser le poids du corps comme un levier efficace de renforcement musculaire. Ce dernier était également associé à un entrainement fonctionnel et pertinent dans le cadre des activités militaires.
L’utilisation du TRX étant devenu un ajout lors de la préparation physique des jeunes recrues, le matériel sortit rapidement de la sphère purement militaire. Il devint un équipement sportif aux nombreuses vertus pour tout type d’athlète. Aussi bien pour les gymnastes, en partie à l’origine du TRX, que pour les coureurs cyclistes, désirant protéger leurs articulations et se renforcer.

Aujourd’hui, le TRX est donc un matériel incontournable à deux niveaux.
Il permet de s’entrainer chez soi ou en extérieur, lorsque l’accès au matériel est limité, et l’espace restreint. Mais il ajoute aussi une complémentarité à un grand nombre de disciplines sportives, renforçant le centre du corps et ainsi l’équilibre du pratiquant.

L’utilisation du TRX aujourd’hui

une femme utilisant un trx pour réaliser des exercices issus de la gymnastique

Si à l’origine du TRX, on trouve la gymnastique et la musculation au poids du corps, ce n’est plus uniquement le cas aujourd’hui.

Le TRX permet d’adapter le niveau de difficulté de nombreux exercices.
Ce dernier est donc fréquemment utilisé, accroché à une barre de traction, pour travailler cet exercice. On reste ici dans le cadre de préparations physiques destinées à des concours comme l’armée ou les pompiers.

Mais on peut également utiliser le TRX pour pratiquer le Pilates, ou encore le Yoga.
Dans le cadre de la méthode Pilates, le TRX remplace les sangles du Cadillac trouvable en studio professionnel. Il s’agit donc d’un moyen pour réaliser des exercices de Pilates en suspension, directement à domicile. Vous passerez les pieds ou les mains dans la sangle pour exécuter ces mouvements. Prévoyez tout de même un tapis de yoga pour plus de confort.

Concernant le yoga, le TRX permet de travailler votre équilibre et votre souplesse. Deux éléments clés de la discipline sportive orientale. Les exercices peuvent ainsi trouver des variantes utilisant le TRX. Notamment, il vous permettra d’augmenter progressivement votre amplitude de mouvement.
De plus, il existe désormais une formation TRX destinée aux exercices de yoga. Les coachs sportifs titulaires de cette formation pourront ainsi vous proposer un entrainement ciblé sur vos objectifs. Tout en utilisant un nouveau matériel et changer votre routine sportive. Un autre moyen de progresser et de garder la motivation !

Vous connaissez désormais tout de l’origine du TRX. Si vous disposez de ce matériel d’entrainement sans savoir comment l’utiliser, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous vous mettrons en relation avec un coach sportif spécialiste du TRX, vous permettant ainsi d’atteindre vos objectifs !

Références :
  1. G. Cugliari & G. Boccia. (2017). Core muscle activation in suspension training exercises, Journal of human kinetics Volume 56 Issue 1 pp 61-71, Sciendo. Consulté sur sciendo.com
  2. WD. Dudgeon, JM. Herron, JA. Aartun, DD. Thomas, EP. Kelley & TP. Scheett. (2015). Physiologic and metabolic effects of a suspension training workout, International Journal of Sports Science Volume 5 Issue 2 pp 65-72. Consulté sur researchgate.net

D’autres articles sur le TRX :

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *