coach sportif

Un parachute de vitesse pour améliorer votre course !

Le parachute de vitesse est un matériel de préparation physique utilisé dans tous les sports qui requièrent de courir. Il peut donc s’agir d’athlétisme tout simplement. Ou bien de sports collectifs comme le football, le rugby, le handball… Le principe d’utilisation est le suivant : vous l’accrochez à votre taille et commencez à courir. Le parachute se déploie immédiatement.
Plus vous allez vite, et plus le parachute se gonfle.
Autrement dit, plus votre vitesse augmente et plus vous devrez lutter contre la résistance produite par l’objet.

Avec un tel entrainement, il en résulte une amélioration de la vitesse et notamment, des démarrages de course. Effectivement, on parlera ici d’explosivité. Ce qui fait du parachute de vitesse un excellent accessoire pour les amateurs de sprint.
Un coach Ownsport vous partage ses méthodes pour optimiser votre préparation physique avec ce matériel d’entrainement.

Se préparer physiquement avec un parachute de vitesse

homme courant avec un parachute de vitesse sur la plage
Parachute de vitesse

Les composantes de l’effort de course

Si vous êtes amateur de running ou pratiquant de football, la vitesse de course est un facteur essentiel de votre réussite. Une préparation physique bien menée doit agir sur les deux éléments clés de la vitesse. A savoir la cadence des pas, et l’explosivité. Autrement dit, la puissance de votre foulée, celle qui vous permet de parcourir la plus grande distance en une seule enjambée.

Si la cadence de vos pas est un axe d’amélioration technique qui vient avec le travail de la foulée et de votre endurance, l’explosivité requiert un effort de fond. Un travail mêlant explosivité, force et renforcement musculaire.

Notamment, en renforçant votre chaine postérieure, vous aurez plus de facilités à vous projeter de manière explosive sur le plan horizontal. Ici, la potentiation par post activation peut être un élément intéressant pour obtenir des résultats rapides avec le parachute de vitesse.
Voyons à présent comment ce dernier agit pour vous perfectionner en course !

Le fonctionnement du parachute de vitesse

Parachute de vitesse déployé
Parachute de vitesse déployé

Le processus est assez simple à comprendre en réalité. Bien que l’objet puisse paraitre technique ! Lorsque vous courez à vide, seule la force de l’air, et potentiellement du vent, vient jouer en votre défaveur.
Seulement, cette résistance n’est pas très importante, quantitativement. De ce fait, votre entrainement peut rapidement stagner.

Une résistance supplémentaire

En ajoutant un parachute de vitesse, vous obtenez une meilleure résistance, pour une amélioration de votre explosivité. En outre, vous allez devoir produire un démarrage explosif. ici, ce sont vos muscles fessiers qui agiront en tant de groupe musculaire moteur.

Ensuite, lors de la course, un autre processus s’active. En courant, de l’air va s’accumuler dans le parachute. Il va alors se gonfler, se déployer.
Plus vous irez vite, et plus le parachute vous attirera vers l’arrière.
Ici, les ischio jambiers agiront en tant que relais pour diffuser l’énergie cinétique dans les membres inférieurs. La force motrice principale provient toujours des fessiers.

Faire attention à la posture

Dans l’idéal, votre position de course ne change pas. Autrement dit, vous devez être légèrement penché vers l’avant, tout en gardant un buste droit (et non voûté). La tension reste dans la chaine postérieure tout au long du mouvement.
Le fait de garder cette posture de sprint génère également une résistance supplémentaire dans les jambes.
sachant que naturellement, vous voudriez vous redresser, emporté vers l’arrière par le parachute.
Demandez à votre préparateur physique de vous filmer. Cela vous permettra de corriger votre posture si besoin.

La variabilité de la résistance

Enfin, grâce à sa résistance variable, le parachute de vitesse permet de vous entrainer en conditions réelles. Lorsque vous pratiquez un sport tel que le rugby, vous n’êtes pas en plein effort à chaque seconde du jeu. Il y a des moments d’arrêt, des moments de course légère, suivis d’accélérations instantanées.
N’hésitez donc pas à varier les allures de course afin de moduler la résistance produite par le parahcute.
Pour cela, votre coach sportif périodisera votre entrainement sportif.

Des exercices complémentaires au parachute de vitesse

Nous vous proposons quelques exercices pour compléter votre entrainement avec le parachute de vitesse. Ainsi, vous optimiserez votre préparation physique et deviendrez plus performant en course !

Course avec lests

Courir en tirant des poids
Courir en tirant des poids

La course par tirage de charge est un exercice similaire au parachute de course. Il consiste à attacher un traineau de lests à une corde ou sangle, elle même reliée à la taille du sportif. Ici aussi, l’athlète va devoir augmenter sa puissance de course afin de lutter contre la résistance des poids.

Toutefois, la courbe de force est différente de celle produite par le parachute. Celle-ci est moins variable, à moins d’utiliser une sangle un peu élastique.
De ce fait, la course par tirage de lests présente des limites dans son utilisation.
La variation avec cette exercice viendra principalement des poids. Mais l’avantage est que vous pouvez les augmenter de manière infinie ! Un excellent complément d’entrainement pour les amateurs de course !

Soulevé de terre conventionnel

Soulevé de terre conventionnel
Soulevé de terre conventionnel

Le soulevé de terre en forme conventionnelle met l’accent sur la chaine postérieure. Et plus particulièrement les ischio jambiers et le transfert de force avec les fessiers. Le dos agit également dans cet exercice polyarticulaire, pour assister dans le mouvement de tirage.
La forme conventionnelle consiste à placer vos mains de chaque côté de vos jambes.
Dans l’idéal, réalisez des répétitions avec une pause au niveau des mollets. Vous augmenterez ainsi le temps sous tension. Tout en renforçant votre technique d’exécution.

Hip thrust

Hip thrust
Hip thrust

Le hip thrust est un exercice polyarticulaire, mais il permet de recruter plus intensément les muscles fessiers. Il s’agit d’un exercice à forte contrainte de contraction. Cette information est cruciale. Elle est liée à la force, et donc à l’explosivité ! De nombreuses études prouvent que le hip thrust permet d’augmenter l’explosivité sur le plan horizontal. Autrement dit, votre démarrage de course. N’hésitez pas à l’ajouter à vos entrainements pour parfaire votre préparation physique !

Le parachute de vitesse permet de développer votre explosivité dans le bas du corps. Un élément essentiel si vous souhaitez vous perfectionner en running ou dans un sport collectif requérant de courir vite ! Pour commencer une demande préparation physique spécifique, n’hésitez pas à nous contacter !

Références :
  1. O. Okkonen & K. Häkkinen. (2013). Biomechanical comparison between sprint start, sled pulling, and selected squat-type exercises. The Journal of Strength & Conditioning Research Volume 27 Issue 10 pp 2662-2673. Consulté sur lww.com
  2. MR. Cross, P. Samozino, SR. Brown & JB. Morin. (2018). A comparison between the force–velocity relationships of unloaded and sled-resisted sprinting: single vs. multiple trial methods. European journal of applied physiology Volume 118 Issue 3 pp 563-571. Consulté sur springer.com

Un autre matériel de préparation physique ?

Publié le