coach sportif

Que penser d’une application mobile santé ?

Il existe aujourd’hui toutes sortes d’aides technologiques pour nous aider au quotidien, en particulier dans le domaine du sport et du bien-être.  Le marché de l’application mobile santé foisonne, les objets connectés pullulent. Encore faut-il en tirer quelque chose d’intéressant, que le dispositif ne soit pas qu’un accessoire sans réelle utilité. L’équipe d’Ownsport a eu l’occasion de tester le bracelet Jawbone pour le running et l’application mobile santé Up qui est vendue avec. On va également vous parler de l’outil d’Apple qui s’appelle Health. C’est parti !

http://bit.ly/2926TsY
http://bit.ly/2926TsY

Jawbone et son application mobile Up

Le coût

De 60 à 130 euros (pour le modèle qui se synchronise sans fil), le bracelet reste dans les prix courants pour un bijou même s’il est certes moins chic. L’application mobile santé UP est gratuite sur les smartphones et tablettes.

Les plus

Le bracelet Jawbone est agréable à porter la plupart du temps. La batterie est très satisfaisante (jusqu’à 7 jours sans besoin de charger).

Les informations collectées sont utiles, le bracelet compte le nombre de mouvements effectués chaque jour et chaque nuit. La journée il sait distinguer quand vous bougez plus, la nuit il fait la différence entre les phases de sommeil superficiel et profond.

Il y a quelques manipulations à effectuer pour un usage optimal (signaler quand vous vous couchez, quand vous faites du sport) mais si vous oubliez, il sera toujours possible d’apporter ces précisions via l’application. Celle-ci est d’ailleurs très complète, vous pouvez préciser de nombreux détails pour affiner les données (le détail d’une séance de sport, à quelle heure vous avez fait une sieste), et vous pouvez aussi ajouter vos repas.

L’application mobile santé donne également des conseils pour atteindre vos objectifs de pas quotidiens, dormir mieux, manger plus sainement, etc. Vous n’êtes pas seul dans votre effort, vous pouvez créer une communauté sur l’application mobile santé Up avec des proches qui ont un bracelet Jawbone et voir l’avancée de chacun.

http://bit.ly/2973gYX
http://bit.ly/2973gYX

Les moins

Le bracelet compte les mouvements, pas les pas. Les distances indiquées sont supérieures à la réalité (un jogging de 7 km en fait presque 9 avec le bracelet).

La nuit, le bracelet gêne, il est même un peu blessant dans certaines situations.

La partie alimentation est un peu fastidieuse à gérer.

Les données de sommeil sont à prendre avec des pincettes : si vous lisez, le bracelet pense que vous dormez puisque vous ne bougez pas.

Objectifs

Concrètement, la création d’un compte se fait en un clin d’œil, en spécifiant une adresse mail, des données médicales simples que tout un chacun connait (taille, poids, âge) et un objectif. Là, il y a peut-être une petite difficulté, car si l’organisation mondiale de la santé préconise de marcher 10 000 pas par jour pour être en bonne santé, ce n’est pas réalisable pour tout le monde, et le bracelet le met rapidement en lumière.

Les personnes travaillant en bureau, par exemple, n’atteignent jamais les 10 000 pas dans une journée classique mais seulement les jours où ils vont faire du sport, ou quand ils sont en repos et vont faire du shopping, se promener, etc. Si c’est votre cas, indiquez donc un objectif autour de 6 000 pas, ce sera déjà bien difficile à atteindre.

Analyse

Les résultats affichés lors de la synchronisation du bracelet donnent de nombreux renseignements à analyser. L’application mobile santé vous mâche le travail en repérant les pics d’activité, mais c’est à vous d’indiquer si c’était modéré, soutenu, intense, afin d’affiner le calcul de calories. Des messages d’encouragement sont aussi émis, pour stimuler la motivation (avec quelques fautes de syntaxe).

Les parties sommeil et alimentation sont moins intéressantes. La partie sommeil donne simplement les phases de sommeil léger et profond, mais il est difficile de modifier son comportement à ce niveau. La partie alimentation est rendue fastidieuse car il faut rentrer ses repas, comme sur l’application mobile santé FatSecret mais avec moins de souplesse (quantité formatée, produits absents). Avec une amélioration sur ce point, ou l’association d’une application mobile santé comme TellSpec, cela pourrait devenir optimal.

Conclusion

La mise en marche de l’appareil est agréablement simple. Le bracelet tient une charge longue, plus d’une semaine sans qu’il soit nécessaire de recharger la batterie. On regrette cependant que le fait de connecter le bracelet au téléphone ou à la tablette (pour le modèle utilisé), ne s’accompagne pas d’une recharge, il faut obligatoirement utiliser le câble dédié pour cela.

Maintenant, place à notre analyse de l’application mobile santé Health !

le smartphone et une application mobile santé
http://bit.ly/29eOkHP

Healthkit, une application mobile santé ominprésente sur les smartphones Apple

La méta-application Health est disponible par défaut depuis l’iOS8 sur les mobiles Apple. Cette application mobile santé regroupe les données de plusieurs autres dédiées à la santé, au fitness, au bien-être.

Les géants de la technologie s’engouffrent depuis quelques temps dans le domaine de la santé et du bien-être, qui est effectivement une préoccupation légitime et de plus en plus présente dans l’esprit des consommateurs. Est-ce que j’ai couru assez ? Combien de calories avalées aujourd’hui ? Comment est ma tension ces jours-ci ? Est-ce que manger de la pastèque va ruiner ma gestion du diabète ? Autant de question auxquelles on aime de plus en plus répondre par soi-même, sans prendre rendez-vous chez le médecin. C’est la suite de la tendance à l’automédication qui se dessine avec ce type d’aides, ce que les spécialistes appellent le « Quantified self » ou comment devenir soi-même le spécialiste dont on a besoin.

Deux points soulèvent des doutes

Avec toute l’exhaustivité de données (que l’on ajoute et que l’on découvre) rendue possible par l’accumulation d’applications accolées à Heath via le kit de développement Health Kit (avec lequel les développeurs rendent leur application compatible avec Health), arrive-t-on au niveau suffisant pour prendre soin de soi au niveau médical ? En d’autres termes, Health remplace-t-il une consultation chez votre généraliste ? Certainement pas ! Voyez plutôt ce système comme un coach de vie qui vous aide à appliquer les recommandations de votre médecin si vous subissez une maladie, mais ne succombez pas à la tentation de croire qu’avec toutes ces infos, vous allez être capable de diagnostiquer et encore moins de traiter vous-même une hypertension.

Le second point obscur reste la confidentialité des données. Outre le fait que vous êtes libre (après manipulation des paramètres de confidentialité) de diffuser votre dernier jogging sur les réseaux sociaux, qu’en est-il de toutes ces données que vous entrez dans vos différentes applis complémentaires de Health ? Apple assure que vos données sont cryptées et accessibles uniquement par votre appareil, mais la question de la sécurité des big datas est un problème non encore résolu à l’échelle mondiale…

Utilisez-vous le bracelet Jawbone ou l’application mobile santé Health ? Que pensez-vous de ce genre d’outil ?

 

Autres billets sur le Running

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *