coach sportif

Arthrose du genou : le surpoids peut être responsable

La  gonarthrose ou arthrose du genou touche des millions de personnes en France et dans le monde. Que l’on soit sportif ou sédentaire, cette pathologie s’avère handicapante au quotidien. Les désagréments peuvent survenir à la marche, au travail ou encore durant vos loisirs. Il s’agit d’une dégradation du cartilage articulaire. Il s’effrite pour disparaitre progressivement induisant de vives douleurs. Faire du sport est particulièrement recommandé pour les soulager et améliorer votre santé mais face à une arthrose, tous les sports ne se valent pas. Votre coach sportif Ownsport est qualifié pour vous orienter vers l’activité adaptée et ainsi participer à votre bien-être.

Arthrose du genou
www.flickr.com/photos/johnniemags/10150230895/

Le surpoids pèse sur l’articulation du genou

Les personnes en surpoids ou obèses sont davantage susceptible de souffrir des articulations. La charge exercée sur ces dernières conduit à une détérioration plus rapide. Ceci est d’ailleurs la principale raison pour laquelle il n’est pas recommandé de pratiquer la course à pied si l’on souffre d’obésité. Les risques au niveau des genoux et chevilles seraient bien supérieurs aux bénéfices escomptés. Concernant le lien entre une arthrose du genou et le surpoids, une étude datant de 2004 s’est penchée sur la question.

 

252 patients âgés de 60ans et plus se sont prêtés à l’expérience durant 3ans. Tous présentaient un excès de poids ainsi qu’une arthrose du genou. Ils furent divisés en 4 groupes :
– G1 : Des conseils leurs ont été donnés afin de perdre du poids
– G2 : Soumis à un régime alimentaire hypocalorique
– G3 : Soumis à 3 séances de sport d’1h par semaine
– G4 : Sport + régime alimentaire.

Comme on pouvait s’y attendre, c’est le groupe 4 qui a perdu le plus de poids (-5,7%). Cet amaigrissement a conduit à une amélioration du potentiel physique mais également une diminution de la douleur perçue dès le 6ème mois. Les personnes en surpoids, souffrant d’arthrose du genou, ont donc tout intérêt à rééquilibrer leur alimentation et à être encadré par un coach sportif pour une reprise du sport en toute sécurité.

Arthrose du genou : Pouvez-vous être concerné ?

Une large part de la population peut être sujette à une arthrose du genou. En règle générale, les personnes âgées de 60ans et plus sont les premières touchées ainsi que les sportifs ayant eu une blessure aux genoux. En effet, chez les 60/70 ans, c’est près de 25% de personnes qui souffrent d’arthrose du genou. Passé 80ans, vous avez 1 chance sur 2 de souffrir de gonarthrose.

Si vous êtes plus jeunes, vous n’êtes pas pour autant épargné, surtout si :
– Vous avez subi un traumatisme (rupture/entorse des ligaments croisés, fracture de la rotule, fissure du ménisque).
– Vous êtes sujet aux maladies métaboliques telles que la goutte, infectieuse ou inflammatoire.
– Votre métier malmène vos genoux, avec des charges lourdes ou des postures inconfortables et prolongées (plombier, carreleur, maçon).
– Vos jambes sont arquées (genu varum) ou en X (genu valgum).
– Vous pratiquez régulièrement un sport à impact.
– Vous êtes en surpoids.

Par conséquent, une arthrose du genou n’est pas réservée qu’aux personnes âgées. Statistiquement, les femmes sont plus touchées que les hommes. De fait, il est nécessaire de prendre soin de ses articulations que ce soit dans sa pratique sportive par le biais d’une technique irréprochable ou dans son métier.

Pas de corde à sauter si arthrose
https://www.flickr.com/photos/johnniemags/16588469477/

De quelle arthrose du genou souffrez-vous ?

Globalement, il existe trois formes d’arthrose du genou :
L’arthrose fémoro-tibiale est la plus fréquente (50%). Ici, c’est l’articulation entre le fémur et le tibia qui est concerné. Souvent, c’est le compartiment interne qui est atteint. Le patient se plaint d’une douleur diffuse survenant pendant la marche ou la montée de marches d’escaliers.
L’arthrose fémoro-patellaire. Dans 30% des cas, l’arthrose concerne l’articulation entre le fémur et la rotule. Les sujets jeunes sont les premières cibles puisque la rotule est souvent atteinte lors d’un traumatisme ou accident sportif. La douleur se situe à l’avant du genou, occasionnée par une extension. Par conséquent, la descente des marches d’escaliers pose problème ainsi que la position assise. Il n’est pas rare d’observer un phénomène de blocage, une instabilité ou un craquement.
L’arthrose fémoro-patellaire + fémoro-tibiale. Pour 20% des cas, il y a une association de ces deux. On parle alors d’arthrose globale.

Pour poser un diagnostic précis, une radio vous sera prescrite par votre médecin.

Les sports à privilégier et ceux à éviter

Si vous souffrez d’arthrose du genou, le sport est recommandé ! Néanmoins, il convient d’opter pour la bonne activité sportive. Nos coachs Ownsport disposent de qualifications professionnelles solides afin de prendre en charge de nombreuses pathologies et notamment les cas d’arthrose qui sont très fréquents.
Une étude datant de 1992 et une autre de 2003 ont démontré que le premier traitement de l’arthrose du genou était bel et bien l’activité physique adaptée, associé à une alimentation saine et équilibrée. Comme vous pouvez vous en douter, il est déconseillé de s’orienter vers des sports où les genoux subiront des chocs répétés. On pense notamment à la course à pied, tennis, basket, hand, rugby ou encore les sports de combat. En cas de gonarthrose, on privilégiera :
– Le vélo
– La marche
– La natation
– Le Pilates
– Les sports de glisse.

Le Pilates un bon choix si arthrose du genou
https://www.flickr.com/photos/junanderika/3496685390/

Toutes ces activités sportives auront l’avantage de renforcer vos membres inférieurs tout en épargnant vos articulations. L’intérêt est donc double. Il serait dommage de s’en passer afin de soulager la douleur. En effet, outre le sport qui permet de rester actif, évitant ainsi un ankylosement, le renforcement musculaire tient une place de choix dans le cas d’arthrose du genou.
Les séances de kinésithérapie, tout comme l’activité physique et sportive auront pour objectif de renforcer vos cuisses et de limiter les raideurs grâce à des exercices d’étirements.

Arthrose du genou : les différents traitements

Le sport, l’alimentation et les séances de kinésithérapie constituent un trio gagnant. Néanmoins, à ce jour, il n’existe pas une solution unique pour venir à bout de la gonarthrose. Cependant, côté traitement, on peut évoquer :
La prise de médicaments. Le paracétamol permettra de soulager la douleur. Veillez à respecter la posologie. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène ou l’aspirine pourront également vous être conseillé par votre médecin traitant ou votre rhumatologue.
– Les semelles orthopédiques. Elles pourront venir corriger un déséquilibre et ainsi soulager l’articulation du genou.
– La genouillère & la canne. Ces accessoires permettront de faciliter la marche en se sentant rassuré grâce à un gain de stabilité.

– Les infiltrations. Bien que son efficacité varie d’une personne à une autre, l’infiltration de corticoïdes peut vous soulager. Généralement limité à 3 par an, elles permettent un traitement très ciblé.
– La chirurgie. Comme souvent, la chirurgie vient en dernier recours lorsque les traitements précédents ont échoué. Il peut s’agir d’une ostéotomie tibiale ou d’une prothèse. L’ostéotomie tibiale consiste à extraire un fragment du tibia du patient pour modifier son axe. Ceci a pour conséquence de rééquilibrer les pressions au niveau du genou. Là encore, l’arthrose ne sera pas guérie mais sa progression s’en trouvera stoppée et les douleurs seront moins vives dans la vie quotidienne.

Des perspectives pour l’avenir

Devant l’incapacité de traiter efficacement l’arthrose du genou, les recherches continuent. La dernière en date concerne une thérapie à base de cellules souches. L’idée repose sur un implant 3D. Cet implant est doté de nano-réservoirs contenant des facteurs de croissance permettant à l’os de se régénérer. Sur le patch sera appliqué un hydrogel avec des cellules souches dérivées de la moelle osseuse du patient. Ce dernier a pour but de régénérer le cartilage, afin de reconstruire durablement l’articulation du genou. La pose de prothèse pourrait donc être évitée. Ce projet s’est vérifié en laboratoire mais il faudra attendre 2020 pour connaître son efficacité sur l’Homme.

En conclusion

L’arthrose du genou touche des millions de personnes mais n’a toujours pas de traitement efficace. Cependant, il convient de mieux s’alimenter et de rester actif afin de diminuer la sensation de douleur. Ces deux paramètres sont la spécialité de votre coach sportif Ownsport, n’hésitez pas à vous laisser tenter par une séance découverte sans engagement.

 

Découvrez nos autres sujets santé

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *