coach sportif

Masser les trigger points pour stopper vos douleurs musculaires

Vous êtes affecté par des douleurs musculaires que vos séances d’échauffement et d’étirement ne soulagent pas ? Ces douleurs proviennent peut-être d’un nœud musculaire appelé trigger point. Son origine peut être une lésion musculaire qui peut nécessiter une remise en forme spécifique aux blessures sportives. Dans cet article, Ownsport et son équipe de coaches sportifs vous expliquent comment reconnaître ces points et les faire disparaître.

Femme se faisant masser un trigger point, ou nœud musculaire.

Première étape : être à l’écoute de son corps

Lorsque le muscle n’est pas préparé à effectuer un travail de forte intensité, il subit des microlésions voire des déchirures. Pour éviter ces blessures, il est primordial de réaliser quelques exercices d’échauffement et d’effectuer quotidiennement des étirements. Notez que les étirements actifs, destinés à améliorer votre souplesse, ne sont pas utiles avant l’effort. Préférez consacrer plus de temps à vos échauffements en effectuant des gestes de plus en plus amples. Par ailleurs, les kinésithérapeutes déconseillent les étirements en fin de séance de sport car cela augmente le risque de lésions. Pour empêcher que crampes et courbatures rendent pénible votre récupération, attendez que vos muscles refroidissent et étirez-les doucement ; après votre douche par exemple. Voir plus de détails sur le sujet ici et .

Photographie d'un runner en train de s'étirer pour éviter le trigger point.

Dans l’éventualité où vous vous êtes blessé, le repos est le seul remède efficace pour guérir de vos lésions musculaires. Toutefois, si la douleur persiste, d’autres facteurs peuvent être à l’origine de vos douleurs musculaires.

 

Deuxième étape : distinguer les douleurs musculaires

Les symptômes peuvent ressembler à des douleurs arthritiques. Néanmoins, il est pertinent d’envisager que ces douleurs puissent être liées aux triggers points. En effet, contrairement à l’arthrose, ces points peuvent être traités efficacement.

Les trigger points, appelés aussi points gâchettes, se forment généralement dans les parties du corps très sollicitées comme le cou, le dos et les épaules. En outre, nous insistons sur l’importance de préparer votre corps à l’effort physique car les traumatismes et les blessures à répétition sont les principaux facteurs d’apparition des triggers points.

 

Troisième étape : comprendre le phénomène

Le phénomène se situe au cœur du muscle dans vos fibres musculaires : les myocytes. L’ensemble de ces fibres forment un réseau de « câbles » autour de votre squelette. Elles se contractent et assurent le mouvement de chacun de vos membres.

Photographie d'une épaule artificielle écorchée.

Concrètement, le trigger point est un dysfonctionnement d’une de ces fibres car elle ne parvient pas à retrouver sa longueur initiale. Par ailleurs, il vous suffit de palper la zone pour sentir clairement sous vos doigts une boule. Ce dysfonctionnement ne génère qu’une restriction mineure de mouvement et s’apparente à une fatigue musculaire. Toutefois, le phénomène peut s’étendre rapidement dans le muscle et transformer la zone en un nœud compact, gonflé et douloureux à la palpation. En effet, le sang ne circule plus correctement dans le muscle et son oxygénation n’est plus très efficace. Par la suite, les déchets organiques ne sont plus évacués et les toxines se cumulent dans ce nœud provoquant une douleur lancinante.

Cette douleur musculaire peut devenir tellement intense qu’elle peut affecter d’autres parties de votre corps et créer de nouvelles tensions. Par exemple, elle peut générer d’importants troubles posturaux, affecter votre respiration, engendrer lombalgies, entorses, sciatiques, migraines et vertiges. C’est pourquoi les trigger points doivent être soignés très rapidement.

 

Quatrième étape : faire disparaître les trigger points

Étirer vos muscles ne les aidera pas à se décontracter. En revanche, masser le trigger point est très efficace. Cela ne sera pas une partie de plaisir mais il faut masser ces nœuds plusieurs fois par jour. Le traitement consiste à effectuer plusieurs petites séries de mouvement de va-et-vient sur les trigger points. Si vous utilisez vos mains, le geste doit être lent et profond mais nous vous conseillons d’utiliser des accessoires comme une balle de tennis, un bâton ou un rouleau pour ne pas fatiguer d’autres muscles.

Être capable d’identifier et de soigner facilement vos douleurs musculaires est indispensable pour ne pas ralentir votre progression vers votre objectif sportif.

 

Autres articles sur la remise en forme après blessure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *