coach sportif

Les cours à domicile reprennent dès le 28/11/2020 ! En attendant, la visio est disponible et reste déductible des impôts jusqu'au 28/11 ✌️

Maîtrisez la posture Seiza pour vos séances de judo !

Notre routine d’étirement pour sport de combat vous permet de travailler sur votre position Seiza. Correctement réalisée, elle traduit le respect envers l’adversaire. Pour se mettre en position, il est nécessaire d’être souple des hanches et des genoux. Il faut aussi garder un dos bien droit. Notre coach sportif initié aux sports de combat vous en dit plus ici !

Muscles sollicités avec la posture Seiza

Le Seiza n’est pas un exercice de stretching commun. La position que l’on appelle Seiza, autrement dit « assise correcte« , est plus un rituel qu’un étirement. Pourtant elle requiert une grande mobilité au niveau des hanches.

Il s’agit d’une position à genoux qui se retrouve dans la plupart des arts martiaux asiatiques. On débute les combats dans cette posture formelle pour exprimer du respect envers les personnes présentes.

Bien qu’il ne s’agisse que d’une position assise, on fixera aussi le buste grâce aux abdominaux. On ne garde pas les hanches libres, au contraire, on bloque le bassin.

Le Seiza est une position qui recrute l’articulation du genou. On obtient en effet une flexion complète de la jambe. On étire donc les quadriceps aussi.

Technique pour la position Seiza

La posture Seiza est technique dans le sens où elle est ritualisée, codifiée. Pour autant, il n’est pas difficile de la maîtriser.

Pour une idée du rituel sous forme de vidéo, consultez cette page.

Position de départ

seiza : position initiale
L’étirement commence debout. Bien gainé, vous allez passer de cette position à une position assise au sol. Cela nécessite un bon équilibre.

Seiza

seiza
Depuis la position initiale, pliez les genoux et les chevilles vers l’avant tout en descendant le bassin. Il s’agit d’un squat pieds serrés. En amplitude maximale, basculez les genoux de sorte à ce qu’ils touchent le sol. Posez complètement le dessus des pieds contre le sol. Ces derniers doivent former un « V » : les pointes de pied se touchent. Asseyez-vous ensuite sur vos talons, et redressez le buste en contractant les abdominaux. Vous devriez ressentir un étirement des quadriceps et dans le bas du dos.

Retour en position de départ

seiza : position finale
Pour revenir en position initiale, la manière la plus simple pour y arriver est de réaliser une fente et de prendre appui sur le pied avant pour remonter.

Consignes de sécurité : Si vous manquez d’équilibre il est possible d’entrer en position seiza en faisant une fente. Toutefois, il s’agit d’un bon exercice de proprioception. Par conséquent, nous vous recommandons plutôt de vous tenir à une bande élastique accrochée à une poignée de porte. Cela vous assistera dans la mise en position classique. Les bruits de légers craquements sont fréquents et innofensifs. Par contre, si une gêne ou une douleur apparaît, arrêtez le mouvement de suite.

Focus sur l’histoire du Seiza

Le Seiza est une posture que les japonais ont adoptée depuis bien longtemps. Les historiens retracent son existence dès le 14 ème siècle. En occident, cette posture fait ainsi référence au Japon féodal et aux samouraïs. En particulier, les modifications architecturales (sols couverts de tatamis) et la formalité des guerriers auraient fait naître cette posture.

Synonyme d’humilité et de respect, elle est utilisée dans la plupart des sports de combat mais aussi dans des activités plus culturelles, comme la cérémonie du thé.

Outre son aspect formel, le Seiza rime avec mobilité et santé du corps. Si vous le souhaitez, il est toujours possible de gagner en souplesse avec des exercices appropriés. Avec un coaching sportif sur mesure, vous obtiendrez des résultats encore plus rapidement.

Tester 1h à 19€ 😍

Poursuivre la routine d’étirement adaptée aux sports de combat :

Publié le