coach sportif
CONTACT

La Self-Défense : Pourquoi et comment la pratiquer ?

De nos jours, la Self-Défense est particulièrement en vogue. En 2016, elle regroupait près de 24% de pratiquants au sein de la Fédération Française de Karaté1. Mais comment expliquer une tel engouement autour de cette pratique dans un sport de combat déjà reconnu ? Pour répondre à cette question, nous allons revenir sur ce qui caractérise la Self-Défense. Nous allons également explorer les éléments qui peuvent justifier un tel succès.

Une femme utilise une technique de self défense face à un autre sportif.

Introduction à la défense personnelle

Cette pratique singulière n’était à l’origine pas véritablement une discipline à part entière. Il s’agissait plutôt une déclinaison de techniques de défense. Chaque prise a pour but non pas d’attaquer ou d’affronter amicalement un adversaire, mais de renverser un agresseur. Ainsi, il s’agit de gestes permettant d’interrompre une attaque, qu’elle vienne de n’importe où, qu’elle soit armée ou à mains nues.

Si aujourd’hui la Self-Défense s’est émancipée, nous retrouvons toujours en elle les caractéristiques qu’elle a emprunté aux arts martiaux et sports de combat. En ce sens, le Ch’in Na (ou Chin Na) semble lui avoir transmis de nombreux préceptes. Signifiant littéralement « attraper tenir », cet art de la lutte à mains nues consiste à contrôler les articulations de l’adversaire. Plusieurs de ces techniques se retrouvent d’ailleurs dans les autres disciplines martiales : clés articulaires, projections, coups de poing, immobilisations au sol…

Toutefois, il n’existe pas une seule sorte de Self-Défense, mais plutôt une constellation de déclinaisons en fonction de la / des discipline(s) dont elle s’est inspirée.

Quels sont les objectifs de l’auto-défense ?

Comme vous vous en doutez, la défense personnelle a pour principale vocation de permettre à ses adeptes de se défendre en cas de besoin.

La différence fondamentale entre la Self-Défense et les arts martiaux dont elle s’est inspirée, c’est bien son ancrage dans la vie réelle. En effet, la plupart des disciplines centrées sur l’affrontement entre deux adversaires sont particulièrement codifiées. Parfois même, nous retrouvons de véritables chorégraphies, à l’image des Katas au Judo. L’auto-défense, elle, est beaucoup plus « réaliste ». Si les mouvements sont toujours précis, ils sont réalisés pour leur efficacité face à une situation dans laquelle le combattant est véritablement en danger.

Dans cette perspective, les adaptes s’entraînent en duo, soit entre eux, soit avec leur coach, afin de simuler toutes sortes d’attaques. Parfois, des accessoires sont mis à contribution, comme les fausses armes (armes blanches ou armes à feux).

Par ailleurs, puisque le profil des agresseurs hypothétiques peut varier, il faut tenir compte de possibles inégalités entre ces derniers et leurs victimes. Un agresseur peut être plus grand, plus fort ou mieux armé que la personne à laquelle il s’en prend. Ainsi, il s’agit pour le défenseur de maintenir une bonne forme physique, mais surtout d’apprendre à renverser la force de l’attaquant contre lui-même.

L’essence de la Self-Défense

La Self-Défense est avant tout basé sur le concept d’antiviolence2. Il ne s’agit que d’arrêter une attaque et non d’en générer une : elle met donc fin à la violence. Mettant à profit le droit à la légitime défense (voir ici pour en savoir plus), le reversement de l’agresseur doit rester proportionnel à son offensive.

Nous pouvons dire que cette vocation est pleinement remplie. En effet, certaines études tendent à démontrer que les femmes qui la pratiquent sont moins touchées par les agressions sexuelles3.

Outre cet objectif premier qu’elle remplit haut la main, la Self-Défense a beaucoup d’autres atouts. Si s’en tenir au bases ne permettra pas d’aller plus loin que l’apprentissage des essentiels pour se protéger, s’exercer régulièrement a de nombreux bienfaits. Cela commence évidemment par les bénéfices tirés d’une pratique sportive régulière (que l’on ne vous présente plus).

Bien que la discipline puisse varier selon le sport martial d’où elle a émergée, elle permet un renforcement musculaire dans tous les cas. Elle peut également être excellente pour améliorer sa souplesse, sa mobilité et renforcer ses appuis.

Pour quel public et par qui ?

La défense personnelle se veut universelle. Chacun doit ainsi pouvoir se protéger, en tous lieux et en tous endroits. Si les femmes semblent particulièrement intéressées par cette discipline, tout le monde peut pratiquer et à n’importe quel niveau !

Un encadrement est indispensable pour cette activité sportive, puisqu’elle ne peut être exécutée sans partenaire. De plus, un professionnel peut faire les démonstrations des différents mouvements et corriger les postures de son élève au besoin. Avec un coach sportif privé spécialisé en self défense, vous aurez la possibilité d’apprendre cette pratique depuis chez vous !

Voir tous nos coachs de self defense

Trouver un coach self defense 😍

Références :

  1. Fédération Française de Karaté, La Self-Défense, une discipline accessible à tous, 2016, disponible à ffkarate.fr.
  2. M. E. Thompson, “Empowering Self-Defense Training”, in Violence Against Women, Vol. 20, Issue 3, 2014, disponible sur Sage Journals.
  3. J. A. Hollander, “Does Self-Defense Training Prevent Sexual Violence against Women?”, in Violence Against Women, Vol. 20, Issue 3, 2014, disponible sur Sage Journals.

D’autres sports de combat à découvrir :

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *