coach sportif

Sport et handicap : Restez actif grâce à votre coach sportif

Aujourd’hui, l’ activité physique adaptée se développe de plus en plus. Nous savons bien que le handicap moteur, mental ou sensoriel ne doit plus être un frein à la pratique sportive. Sport et handicap sont compatibles, voire plus, ils sont à encourager. Or, saviez-vous qu’une pratique Handisport ou en activité physique adaptée n’est pas l’unique solution pour s’épanouir.

Grâce à Ownsport, le coaching sportif à domicile se démocratise pour accompagner les personnes en situation de handicap. Faire du sport en étant encadré par un professionnel de la remise en forme n’aura jamais été aussi simple.

Faire du sport quand on a un handicap 

sport et handicap : coach sportif

Les barrières tombent. L’accès à la pratique sportive pour les personnes en situation de handicap tend à se simplifier. D’abord cantonné à des établissements spécialisés, la pratique sportive est encouragée en tous lieux. Aujourd’hui, une personne handicapée peut pratiquer du sport à domicile, en extérieur, seul ou en groupe grâce à un coach sportif diplômé. 

Pratiquer un sport avec un handicap doit être 100% personnalisé. L’éducateur sportif doit tenir compte des forces et des faiblesses du sportif afin de lui proposer une séance efficace. 

La fédération française handisport est experte dans le domaine de l’adaptation matérielle. De fait, vous pourrez pratiquer du handibasket ou encore du cécifoot. L’objectif est de faciliter les pratiques sportives aux personnes souffrant d’un handicap moteur et sensoriel. Ainsi, une personne en fauteuil roulant pourra pratiquer des dizaines de sport parmi le basket, le tir à l’arc ou encore le tennis. 

La fédération française du sport adaptée a démontré son professionnalisme sur le handicap mental, les troubles psychiques ainsi que les troubles de l’adaptation. L’enjeu est justement de trouver des adaptations pédagogiques. Par exemple, comment proposer un cours de fitness à des personnes souffrant de troubles bipolaires ou de dépressions résistantes ? 

Le coaching sportif se situe à l’interface. Au regard de ses diplômes, son expérience et ses compétences, il est à même d’animer une séance de sport auprès de personnes en situation de handicap moteur, sensoriel ou mental. Pour cela, il pourra adapter les formes de pratique à l’image du handisport ou adapter sa pédagogie pour aménager les consignes et trouver des exercices ludiques et efficaces.  

L’activité sportive au service de votre santé physique, mental, sociale

Les études scientifiques ne manquent pas. Le sport est bénéfique pour sa santé physique, mentale et sociale. Qu’il s’agisse d’une personne valide ou en situation de handicap, tous peuvent tirer profit de la pratique sportive. 

Bien mené, elle permet de réduire le vieillissement, limiter les maladies cardiovasculaires ou encore lutter contre la dépression grâce à la libération d’endorphines. 

Physiquement, le sport aide les personnes handicapées à se sentir mieux. Elles gagnent en mobilité articulaire, en aisance, en souplesse tout en améliorant leur capacité cardiovasculaire. 

Mentalement, les activités physiques et sportives permettent de ressentir un bien-être global. Une étude finlandaise (1) portant sur près de 20 000 personnes a démontré que l’activité physique régulière, à une certaine intensité est bénéfique. Les sportifs sont moins anxieux, moins dépressifs, moins névrosés, plus extravertis, plus à la recherche de sensations et plus impulsifs que les sédentaires. Le bien-être émotionnel s’en trouve donc transformé. 

Socialement, le sport est intéressant. En effet, il est indéniable que le sport crée du lien social. Il constitue un puissant facteur d’inclusion sociale, notamment pour les personnes handicapées. 

Le sport pour les personnes déficientes visuelles, sourdes ou malentendantes

L’avantage d’un coach sportif c’est qu’il s’occupe de tout. Son métier est de vous mettre dans les meilleures dispositions pour vous dépenser physiquement. De nombreux coachs sportifs spécialisés interviennent également en centre de rééducation en tant qu’enseignant en activités physiques adaptés.

Dans le cadre des déficiences sensorielles, le coach sportif proposera une alternative afin que le dialogue soit facilité. Les consignes pourront très bien être entièrement à l’oral ou à l’inverse être écrites sur un tableau. Aujourd’hui, l’usage de tablettes numériques ou de smartphones permettent facilement de communiquer afin que chacun identifie clairement l’exercice à réaliser. 

Comment adapter sa pratique en cas de déficiences physiques ? 

sport et handicap : handisport

Lors des premières séances, l’objectif du coach est d’identifier vos attentes ainsi que vos possibilités. En cas de déficiences physiques, il réalisera un « bilan forme » afin de voir ensemble les mouvements ou postures posant problème. Sachez qu’il existe des centaines, voire des milliers d’exercices différents pour arriver au même objectif. 

De fait, un client paraplégique pourra profiter à 100% de sa séance de sport grâce à des exercices adaptés. Assis dans son fauteuil, le nombre d’exercice est illimité pour, par exemple, renforcer ses épaules, ses biceps, ses bras ou bien ses pectoraux. 

Un travail de coordination par le biais de balles à rattraper ou de pliométrie est aussi à envisager. Pour reprendre une citation de Marc Lévy, « rien n’est impossible, seules les limites de nos esprits définissent certaines choses comme inconcevables ». 

L’activité physique adapté pour prendre en charge le handicap mental

Le handicap mental peut revêtir plusieurs formes. Or, le sport agit souvent comme une véritable thérapie. Cette déficience peut être légère, moyenne ou lourde. En fonction, le coach vous indiquera clairement la prise en charge envisagée. 

Souvent, la principale difficulté pour les coachés se situe au niveau de l’attention, de la compréhension et de la mémorisation. Ils peuvent également avoir des soucis pour s’orienter dans le temps et l’espace ou faire preuve de maladresse. En ayant conscience de cela, la prise en charge n’en sera qu’améliorée. 

Tous les experts sont unanimes, le sport doit être encouragé dans le cadre d’un handicap mental. Cette population est plus à même d’être sujet au surpoids ou à l’obésité. Or, la pratique des activités physiques et sportives aura les mêmes effets positifs que ceux observés dans la population générale. On pense notamment à la lutte contre la sédentarité, la prise de poids, l’hypertension artérielle, etc. 

Bien entendu, comme tout sportif, une consultation médicale est à encourager. Elle pourra permettre d’aiguiller le coach sportif sur les différents enjeux. 

Faites appel à un coach sportif diplômé

sport et handicap

Tous les coachs ne se valent pas. Chez Ownsport, nous ne recrutons que des coachs sportifs diplômés. Ainsi, ces derniers peuvent être issus, par exemple, d’un cursus en Master STAPS Activité Physique Adaptée et Santé parcours VHMA (Vieillissement et Handicap : mouvement et adaptation). En effet, sport et handicap ne s’improvise pas.

Il est donc indispensable de s’orienter vers des professionnels de la remise en forme. Ces derniers ont acquis une solide expérience auprès de personnes handicapées. 

Le réseau Ownsport vous permet de trouver un coach spécialisé sur tout le territoire national. Avec plus de 10 ans d’expérience dans le coaching sportif, vous mettez toutes les chances de votre côté pour disposer d’une prise en charge de qualité. 

Les coachs sont disponibles tous les jours de 6h à 22h00 à domicile ou en extérieur. 

Conclusion

En résumé, sport et handicap font bon ménage. C’est prouvé. Le sport est hautement bénéfique pour les personnes en situation de handicap.

Qu’il s’agisse d’un handicap sensoriel, physique ou mental, tous en tireront profit. Pour cela, il convient cependant de choisir un coach sportif diplômé et compétent. 

Au gré de vos motivations et de vos possibilités du moment, le coach s’adapte en temps réel pour vous proposer des séances de sport 100% individualisées. 

Références : 
  • DE MOOR MH, BEEM AL, STUBBE JH, BOOMSMA DI, DE GEUS EJ. Regular exercise, anxiety, depression and personality : a population-based study. Prev Med 2006. 

D’autres articles sur l’ activité physique adaptée

Publié le