coach sportif
CONTACT
x formation sport
Entrainez-vous comme un pro grâce à notre formation gratuite aux 5 fondamentaux 🚀

Yin Yoga : essayez ce style de yoga doux et relaxant

Une femme en posture de l'enfant sur un tapis de yoga dans son appartement.

Vous êtes en quête d’une bulle de bien-être et de détente ? Le Yin Yoga est certainement le type de yoga le plus doux et le plus relaxant. Comment se passe un cours, de quoi avez-vous besoin, quels sont ses bienfaits… Autant de questions que vous vous posez sans doute et pour lesquelles on vous apporte les réponses !

Qu’est-ce que le yin yoga ?

Le yin yoga consiste en des successions lentes de postures (asanas), qui se déroulent principalement au sol. Chacune est maintenue un moment, pour permettre un relâchement total du corps. À contrario de la plupart des autres styles de yoga dynamiques, il n’implique pas de travail musculaire, ne développant que la souplesse.

Le but premier du yin yoga est de détendre les muscles et apaiser le mental. C’est un style de yoga qui va agir sur le corps en douceur. Pour autant, il inclut des postures se faisant en amplitudes maximales, afin de favoriser un étirement profond.

Il est difficile de déterminer les origines précises de la discipline. Néanmoins, on retrouve de nombreuses similitudes avec le Hatha Yoga et le Taoïsme. Il s’agit donc d’un yoga transversal, à la frontière de différentes cultures, qui s’est surtout fait connaître en tant que tel aux alentours des années 70-80. C’est notamment Paul Grilley, un professeur de yoga américain, qui est régulièrement cité comme ayant mis le yin yoga en avant.

Quels sont les bienfaits du yin yoga ?

Le yin yoga est principalement axé sur le spirituel et le côté méditatif. Il s’agit d’une activité relaxante et douce. Néanmoins, elle a aussi des effets concrets sur le corps.

Parmi tous ses bienfaits, on retrouve :

  • Amélioration de la souplesse et gain en amplitudes.
  • Développement spirituel et bien-être mental.
  • Apprentissage du lâcher-prise et de la concentration sur le moment présent.
  • Relaxation musculaire.
  • Favorisation de la circulation sanguine.
  • Détoxification de l’organisme.
  • Diminution des douleurs (notamment du mal de dos).
  • Détente et assouplissement des fascias.

Une étude menée sur de jeunes étudiants a démontré que la pratique du Yin Yoga et de la méditation permettait de faire chuter l’anxiété et le stress. Ce, même à raison d’une séance à la maison par semaine. Ces bienfaits ont été constatés après une pratique de 6 semaines, et ont été encore plus significatifs à 3 mois, puis 6 mois.
Par conséquent ne vous découragez pas dès la première séance si vous avez du mal à vous détendre. Apprendre à méditer et se relaxer lorsqu’on est angoissé, ça ne vient pas forcément du premier coup ! Pratiquer dans la durée, comme pour n’importe quel objectif et n’importe quel sport, c’est ce qui fait la différence.

Pour quel public se destine la discipline ?

Le Yin Yoga se destine à tous les publics. Puisqu’il s’agit d’une activité physique à faible intensité, il peut être très accessible, y compris aux femmes enceintes, seniors et enfants.

Comme vous l’aurez compris, ce type de yoga ne convient pas aux personnes qui recherchent le renforcement musculaire et cardiovasculaire. Il est plutôt recommandé pour les yogis qui souhaitent se détendre, travailler sur leur gestion du stress, leur l’anxiété, leur développement spirituel ou pour les personnes voulant opter pour une pratique douce.

Comment se passe une séance de Yin Yoga

Une séance de yin yoga commence généralement par une posture de détente complète (allongé sur le dos par exemple), afin de se recentrer sur l’instant présent. Ensuite, les asanas s’enchainent lentement, chacun durant plusieurs minutes (2 à 3 minutes par posture en moyenne).

Un cours dure 45 minutes en moyenne, et est rythmé par les instruction du professeur, qui parle généralement d’une voix douce pour un apaisement total.

Il existe de nombreux asanas différents qui peuvent s’appliquer au yin yoga. Il s’agit de tous ceux qui impliquent un relâchement et/ou un étirement du corps sans effort. C’est pourquoi il s’agit de postures au sol, en position allongé sur le dos, sur le ventre ou assis.

Parmi les postures que l’on peut réaliser lors d’une séance de yin, il y a :

Savasana

Une femme allongée les yeux fermés sur un tapis de sol réalise le savasana.

Pour réaliser Savasana (la posture du cadavre), il faut se placer sur le dos, bras et jambes relâchés et légèrement écartées, paumes vers le ciel.
Cette posture est idéale pour commencer la séance, afin de se plonger dans un état de relâchement complet.

La posture de l’enfant

Une yogi réalise la posture de l'enfant sur un tapis de yoga.

Afin de se placer en Balasana (posture de l’enfant) il faut se mettre à genoux sur le tapis. Ensuite, le yogi tend les bras en avant et pose ses paumes sur le sol. Il étire ainsi son dos en douceur.

La posture de la pince

Une femme réalise la posture de paschimottanasana sur un tapis de yoga.

Paschimottanasana (la posture de la pince) commence en position assise, jambes tendus. Il s’agit ensuite d’étendre le buste en avant. Le but est d’aller au bout de ses amplitudes, sans se faire mal pour autant.

La torsion allongée

Jathara parivritti (la torsion allongée) s’effectue sur le dos, les bras en croix. Le yogi bascule le bassin et les jambes sur le côté. Le mouvement de torsion permet de décompresser la zone des lombaires.

La posture du papillon

Une femme en tenue de sport réalise le baddha konasana sur un tapis de yoga.

Baddha konasana (la posture du papillon) s’effectue assis en tailleur. Le yogi place ses plantes de pied face à face, en les tenant dans ses mains. Il est possible également de basculer le buste en avant pour étirer la colonne vertébrale.

Le matériel nécessaire pour ce style de yoga

Aucun matériel particulier n’est requis pour pratiquer le yin yoga, à l’exception d’un tapis de yoga de qualité. En effet, puisque vous allez passer beaucoup de temps au sol, celui-ci se doit d’être confortable. L’adhérence au sol est aussi importante dans le choix d’un tapis, même si vous n’allez pas faire de postures très acrobatiques.

Par ailleurs, il est possible d’intégrer du petit équipement, comme des coussins pour la détente, ou des briques de yoga pour aider dans les étirements. En effet, si vous n’êtes pas très souple, ces dernières peuvent diminuer les amplitudes de mouvement pour un confort optimal.

Références :

  1. Lemay, V., Hoolahan, J., Buchanan, A., « Impact of a Yin Yoga and meditation intervention on pharmacy faculty and student well-being », Journal of the American Pharmacists Association, Vol. 61, Issue 6, 2021, pp. 703-708. Disponible sur sciencedirect.com.

Découvrez plus de styles de yoga :

Publié le

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *